Diplôme du Premier ministre – Accusé de plagiat, Xavier Bettel renonce à son DEA

Publié

Diplôme du Premier ministreAccusé de plagiat, Xavier Bettel renonce à son DEA

NANCY/LUXEMBOURG - Le Premier ministre demande à ce que l’Université de Lorraine lui retire son DEA. Cette dernière voulait qu'il le corrige.

Bettel a indiqué qu'il préférait que l'Université de Lorraine lui retire son DEA.

Bettel a indiqué qu'il préférait que l'Université de Lorraine lui retire son DEA.

À la suite d’une enquête de nos confrères de Reporter qui accusaient le Premier ministre d’avoir copié-collé des parties entières de son mémoire de Diplôme d'études approfondies (DEA) en Droit public et Sciences politiques en 1998, l’Université de Lorraine avait ouvert une enquête, dont les conclusions ont été publiées ce mardi.

Si le président de l’Université de Lorraine a considéré que «le travail est bien un travail original de compilation de documents et de synthèse», il a également indiqué que «plusieurs parties du document peuvent être considérées comme une forme de plagiat, car non référencées de manière correcte».

L'Université de Lorraine «demande à M. Xavier Bettel de reprendre son mémoire de DEA, dans les meilleurs délais, pour y inclure l'ensemble des références manquantes et de le mettre en conformité avec les pratiques actuelles de citations». Sans quoi, elle «se verra contrainte de saisir ses instances avec comme conséquence le possible retrait du diplôme de DEA (équivalent Master 2, ndlr)». L’Université indique en avoir informé Xavier Bettel, lundi.

Il ne corrigera pas

Dans un communiqué envoyé dans la foulée, le Premier ministre a réaffirmé qu'«il n'était pas dans [son] intention de tromper qui que ce soit» et a souligné que l'Université avait quand même reconnu qu'il s'agissait d'un «travail original», même s'il a «omis de doter des passages individuels de références de texte séparées, ce qui peut être considéré comme "une forme de plagiat"».

Le Premier ministre a ajouté: «Après mûre réflexion, j'ai néanmoins pris la décision de demander à l'Université de retirer mon DEA. Ceci afin de lever tout doute sur le bien-fondé du DEA et d'éviter une perte de confiance dans le travail académique». Et de conclure: «Je regrette cette situation et demande à l'Université d'accepter mes excuses et ma décision».

(mc/L'essentiel)

Ton opinion