Adjani contre Dr Delajoux – Accusée d'avoir commandité l'agression

Publié

Adjani contre Dr DelajouxAccusée d'avoir commandité l'agression

Une lettre anonyme incriminerait l'actrice contre son ex, selon le journal «L'Express».

Fin mars 2011, Me Temime, un avocat de Stéphane Delajoux, aurait reçu un courrier anonyme de vingt-cinq lignes dactylographiées, selon L'Express. La missive (bourrée de fautes de grammaire et d'orthographe) ferait écho à l'agression dont l'ancien médecin de Johnny Hallyday a été victime, le 11 décembre 2009, à Paris.

«Info capital: Melle ADJANI à commanditer son propre garde du corps le cassage de gueule de M. DELAJOUX (la semaine à était bien choisie. Les médiats ont cru que les faits était les fans de M. Johnny HALLIDAY).» Il s'ensuivrait une description de l'endroit où la voiture du médecin - «une Smart noire aux vitres teintées» - était garée et un récit précis des événements. L'expéditeur conclurait ainsi: «Des conversations entre Melle ADJANI et son garde du corps ont été enregistrer... Info sur le garde du corps: ancien légionnaire et mercenaire dit jean mi, Melle Adjani es souvent accompagner par lui mème, dès que ce communiquer seras publier, un enregistrement vous seras livrer en temps et heure... Cordialement... NF».

Bagarre violente

Ce 11 décembre 2009, au moins deux hommes au visage cagoulé ont attaqué Delajoux. La bagarre aurait été brève mais violente. Le chirurgien serait parvenu à arracher la cagoule d'un des agresseurs qui aurait pris la fuite.

L'avocat a transmis à la justice le courrier accusant l'ex-copine de son client. À l'époque de l'embuscade, l'entourage de Johnny Hallyday accusait Stéphane Delajoux d'avoir mal opéré le rocker, provocant de graves ennuis de santé. On avait soupçonné une opération vindicative organisée par des admirateurs du chanteur.

Adjani dément

Les enquêteurs auraient identifié le dénommé «jean mi» comme étant Jean-Michel Chevallier, l'ex-responsable d'une société de sécurité. Interrogé par la police judiciaire, il aurait réfuté les accusations portées contre lui et accepté un prélèvement de son ADN. Ces analyses pourraient se révéler déterminantes puisque la police scientifique avait récupéré un poil de sourcil dans la cagoule arrachée par le médecin.

De son côté, Isabelle Adjani a réfuté être l'instigatrice de l'attaque visant son ex-copain. Après cinq ans de concubinage, la rupture entre Delajoux et l'actrice avait été houleuse. Toutefois on l'imagine mal échaffauder un tel plan.

L'essentiel Online/20min.ch

Ton opinion