Centre de radiothérapie à Metz – Accusés de transferts suspects vers le Luxembourg

Publié

Centre de radiothérapie à MetzAccusés de transferts suspects vers le Luxembourg

METZ/LUXEMBOURG - Quatre personnes liées au centre privé de radiothérapie de Metz ont été mises en examen, dans une affaire de blanchiment d'argent vers le Grand-Duché.

Le commissaire aux comptes du centre privé de radiothérapie de Metz (Moselle) a été mis en examen, dans une affaire de blanchiment d'argent vers le Luxembourg et d'abus de biens sociaux, rapporte ce lundi France Bleu Lorraine Nord.

Trois associés de ce centre, installé à la clinique Claude Bernard, avaient déjà été mis en examen, dont deux en mars 2017, et un en mars 2020. En 2016, une information judiciaire a été ouverte suite à la plainte de deux autres associés du centre, deux cancérologues et radiothérapeutes, avait révélé Le Républicain Lorrain. Le commissaire aux comptes est donc soupçonné de complicité de blanchiment de fraude fiscale.

Les plaignants affirment aujourd'hui que près de 10 millions d'euros ont quitté la structure, échappant à l'impôt en France, pour atterrir dans deux sociétés luxembourgeoises, qui ont été créées par deux associés du centre. L'argent correspondrait à des prestations de maintenance largement surévaluées sur un logiciel administratif non certifié, qui était en lien avec les soins des patients.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion