Inédit au Luxembourg – «Affaire conclue» débarque à Weiswampach

Publié

Inédit au Luxembourg«Affaire conclue» débarque à Weiswampach

WEISWAMPACH - Ce jeudi et encore ce vendredi, Alexandra Morel, antiquaire connue de l’émission «Affaire conclue» expertise vos biens au nord du Grand-Duché.

Alexandra Morel, antiquaire connue grâce à l'émission «Affaire conclue», se plaît dans le nord du Luxembourg.

Alexandra Morel, antiquaire connue grâce à l'émission «Affaire conclue», se plaît dans le nord du Luxembourg.

L'essentiel/Vincent Lescaut

Le grand nord du Luxembourg n’a pas effrayé les amateurs de l’émission «Affaire conclue». Des dizaines de Belges et de Luxembourgeois se sont en effet rendus à Weiswampach, ce jeudi après-midi, pour venir à la rencontre d’Alexandra Morel, une des acheteuses récurrentes de l’émission d’enchères de France 2.

«Tout se passe plutôt bien» souligne l’antiquaire originaire de la banlieue parisienne qui sera encore présente chez Goldfield Auction Luxembourg, ce vendredi, de 14h à 21h. «Au début, c’était un petit peu calme, et puis, on vient d’avoir deux beaux objets. Les personnes étaient ravies car elles ne s’attendaient pas du tout à ce genre d’estimation. Le meilleur reste à venir. Je ne viens pas assez au Grand-Duché, alors que je sais que pas mal de personnes ont des choses à vendre ici. On verra comment ça se passe au terme de ces deux jours et puis, je reviendrai peut-être encore cette année. L’impact de l’émission «Affaire conclue»? Je le mesure lors de chaque rencontre. Les personnes nous reconnaissent et viennent vers nous très spontanément pour nous proposer de très belles choses».

«De l'argent pour nos petits-enfants»

Grand fan de l’émission, Guy Christophe, originaire de La Roche-en-Ardenne, n’a pas hésité à faire près d’une heure de route pour rejoindre Weiswampach. «J’ai proposé un seul vase, hérité de mes parents», nous précise-t-il, «et il a été estimé au minimum à 300 euros. Il va donc aller en salle de vente. On va me faire un bordereau et j’attendrai les enchères. Je tablais un peu sur ce montant-là. Je vais espérer qu’il monte très haut. Alexandra est très sympathique et je suis content de l’avoir rencontrée».

Informé par L’essentiel, Jean-Louis s’est rendu sur place grâce à son épouse. «Paris est très loin de Wiltz», regrette-t-il. «On est chargés en objets de valeur, car on a beaucoup voyagé tout au long de notre vie. On a ramené beaucoup de souvenirs. Nos enfants et nos petits-enfants ne les veulent pas toujours. On a de l’art français, asiatique, une collection de pipes. Il y a un peu de tout. On regarde «Affaire conclue» presque tous les jours. Pour moi, c’est une grande première, car on a du mal à se défaire de nos objets. Le but de l’opération, c’est de les vendre au meilleur prix. Avec cet argent-là, nos petits-enfants feront autre chose».

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion