Football: Affaire Pogba: Mathias Pogba et quatre autres hommes incarcérés

Publié

FootballAffaire Pogba: Mathias Pogba et quatre autres hommes incarcérés

Les implications dans les extorsions dénoncées par Paul Pogba commencent à se dessiner avec la mise en examen et l’incarcération samedi de son frère aîné Mathias et de quatre hommes.

Yeo Moriba, la mère de Paul Pogba, et son frère Mathias Pogba le 16 juin 2018 en Russie.

Yeo Moriba, la mère de Paul Pogba, et son frère Mathias Pogba le 16 juin 2018 en Russie.

AFP

Tentatives de racket à plusieurs millions d'euros, vidéo menaçante, pressions: les implications dans les extorsions dénoncées par le footballeur Paul Pogba commencent à se dessiner avec la mise en examen et l'incarcération samedi de son frère aîné Mathias Pogba et de quatre hommes. Mathias Pogba, 32 ans, a été mis en examen pour extorsion en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs criminelle, a déclaré samedi une source judiciaire. Selon une source proche de l’enquête, il a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté pour les faits de séquestration dans la nuit du 19 au 20 mars. Il a été placé en détention provisoire.

«Nous allons contester cette décision», a immédiatement réagi sur BFMTV son avocat Me Yassine Bouzrou. «La justice constate que l’infraction la plus grave reprochée (la séquestration) ne concerne pas mon client, et malheureusement, on a une décision qui va à l’encontre d’un dossier», a-t-il ajouté. «Il s’agit d’un individu qui n’a jamais fait parler de lui, qui a un casier judiciaire vierge, qui n’est pas un voyou, qui est présumé innocent», a-t-il rappelé, estimant qu’il n’avait «commis aucune infraction pénale». Devant le juge des libertés et de la détention (JLD), Mathias Pogba, carrure massive dans un survêtement gris clair, a semblé très concentré.

«Ils se contredisent et mentent»

Les quatre autres suspects, des proches des frères Pogba âgés de 27 à 36 ans, ont été mis en examen notamment pour extorsion avec arme, séquestration en bande organisée et association de malfaiteurs criminelle. Trois d’entre eux ont été placés en détention provisoire. Le quatrième a sollicité un délai et a été incarcéré provisoirement dans l’attente du débat devant le JLD, a ajouté la source judiciaire. Lors de leurs gardes à vue commencées mardi et mercredi à l’Office central de lutte contre la criminalité organisée (Oclco), les cinq suspects ont dit être «victimes d’individus dont ils refusent de donner les noms», a expliqué une autre source proche de l’enquête. Mais, «ils se contredisent et mentent», a-t-elle affirmé.

Le plus âgé a déjà été condamné à deux reprises pour des faits de nature criminelle, a précisé une source proche du dossier. Il portait une attelle lors du débat, assurant, selon cette source, avoir été blessé par balle à un bras dans le cadre de l’affaire Pogba. Me Romain Boulet, qui défend un homme de 33 ans, estime que son client «est victime d’une manipulation et de menaces des maîtres-chanteurs, au même titre que Paul Pogba. C’est un piège qui s’est refermé sur lui» a-t-il estimé. «Au même titre que Paul Pogba, mon client affirme être une victime dans cette affaire. L’instruction devra faire la lumière sur cet aspect», a également estimé Me Carole Niechcicki, avocate d’un homme né en 1988.

(AFP)

Ton opinion