Nature – Alerte au loup dans le nord du Luxembourg
Publié

NatureAlerte au loup dans le nord du Luxembourg

WINCRANGE - Un loup a été repéré mardi matin dans le secteur de Wincrange, indique le gouvernement. Les analyses effectuées sont formelles.

L'animal a été photographié mardi matin près de Wincrange.

L'animal a été photographié mardi matin près de Wincrange.

PB

La présence d'un loup dans le nord du Luxembourg, dans le secteur de Wincrange a été confirmée par le gouvernement mardi soir dans un communiqué. Suite à l'exploitation des photos prises par un automobiliste aux alentours de 10h ce mardi, les experts ont effectué «un examen approfondi de tous les critères d'identification». Les résultats de l'analyse ne font aucun doute, d'autant que le même animal probablement a été observé près de Bourcy en Belgique, à 8 kilomètres de Wincrange.

La suspicion de présence d'un prédateur dans cette région n'est pas nouvelle. Un mouton avait notamment été retrouvé mort en octobre dernier, sans que l'on puisse établir avec certitude qu'un loup soit à l'origine de l'attaque. En revanche, les morsures sur un autre mouton découvert en Belgique le 25 novembre ont bel et bien été attribuées à un loup.

Le loup ne s'approche pas de l'homme, en théorie

Ce n'est pas la première fois qu'un tel animal est repéré au Luxembourg. Ce fut notamment le cas en 2017 autour de Holzem et de Garnich, en 2018 près de Fouhren ou encore en 2020 dans les coins de Niederanven. De manière générale, le Luxembourg se prépare depuis plusieurs années à voir le nombre de loups croître. Dans les pays frontaliers, des louveteaux avaient été repérés dans les Hautes Fagnes, en Belgique. Début janvier, un loup a migré de la région de Troyes, en France, jusqu’à la frontière belge, à environ 40 km de Differdange.

Toute indication ou suspicion quant à la présence d'un loup doit être communiquée à l'Administration de la nature des forêts (wolf@anf.etat.lu). Mais il s'agit également de ne pas paniquer. Animal protégé en Europe, le loup ne s'approche pas des hommes en théorie, sauf par curiosité, de manière exceptionnelle. En général, l'animal se retire ensuite.

Un plan d'action a été fixé au Luxembourg pour gérer la présence de cet animal.

(L'essentiel)

Ton opinion