Eruption à Tonga – Alerte au tsunami sur la côte ouest des Etats-Unis

Publié

Éruption à TongaAlerte au tsunami sur la côte ouest des États-Unis

Les autorités recommandent de quitter les zones de plages après l’éruption volcanique aux îles Tonga, qui a également provoqué des «inondations mineures» à Hawaï.

L’éruption aux îles Tonga a duré huit minutes.

L’éruption aux îles Tonga a duré huit minutes.

AFP

Des alertes au tsunami ont été émises samedi matin pour la côte ouest des États-Unis, le Chili, la Nouvelle-Zélande ou encore l’Australie après l’éruption vendredi d’un volcan dans l’archipel des îles Tonga, Hawaï ayant déjà été touchée par des «inondations mineures», selon les services météorologiques américains.

«Quittez les plages, les ports et les marinas» dans les zones concernées, recommande le National Weather Service, qui précise avec «soulagement» que les îles américaines d’Hawaï n’ont pas rapporté de dégâts et n’ont subi que des inondations mineures.

Les États de Californie, de l’Oregon et de Washington pourraient être touchés, ainsi que l’Alaska et la province canadienne de Colombie-Britannique, précise le NWS. «Les principales répercussions attendues sont de forts courants d’arrachement et des inondations des côtes et des zones de faible élévation», prévient le service météo.

«Mesure de précaution»

Le Bureau national des situations d’urgence du Chili (Onemi) a lui mis en garde contre la possibilité qu’un «tsunami mineur» n’atteigne l’île de Pâques et d’autres archipels chiliens à la suite l’éruption d’un volcan aux îles Tonga. «Par mesure de précaution, dans l’archipel Juan Fernández, les îles San Félix, l’île de Pâques et l’Antarctique chilien il est demandé, en raison de l’éruption d’un volcan aux îles Tonga, de quitter les zones de plages où un tsunami mineur pourrait intervenir», a déclaré l’Onemi dans un communiqué.

Des alertes au tsunami ont également été lancées pour les îles Fidji et Samoa, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Les autorités australiennes ont averti la population de Sydney et de sa région, les Nouvelles Galles du Sud, de «sortir de l’eau, et de s’éloigner du bord de l’eau».

Vague de près de 1,2 mètre

Les habitants des îles Tonga ont fui vers les hauteurs samedi, alors qu’un tsunami de près de 1,2 mètre a été déclenché par une nouvelle éruption - entendue à des centaines de kilomètres - du volcan Hunga Tonga Hunga Ha’apai. Le roi des Tongas Tupou VI a été évacué du palais royal de Nuku’alofa et emmené vers une villa éloignée des côtes.

L’éruption a duré huit minutes et était si forte qu’elle a été entendue «comme un tonnerre lointain» dans les îles Fidji, à plus de 800 km de là, ont déclaré les autorités fidjiennes. Celles-ci ont également averti les habitants de couvrir les réserves d’eau pour les protéger de pluies ou de cendres acides.

Victorina Kioa, de la Commission des services publics des Tongas, a appelé la population à «s’éloigner de tous les endroits menacés, c’est-à-dire les plages, les récifs et toutes les côtes plates». Les autorités ont par ailleurs conseillé à l’ensemble de la population de rester autant que possible à l’intérieur, de porter des masques s’ils doivent sortir et, là aussi, de protéger toutes les réserves d’eau.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion