Tradition au Luxembourg – Aline-Mayrisch a fait la fête pour la bonne cause
Publié

Tradition au LuxembourgAline-Mayrisch a fait la fête pour la bonne cause

LUXEMBOURG - La journée de solidarité a réuni près de 3 000 élèves, parents et professeurs lundi au lycée, permettant à la tradition de se perpétuer.

«La journée de solidarité, c'est un peu comme un team-building», lance Patricia Cardoso, coordinatrice du projet. Un team-building qui a rapidement pris des airs de grande fête, au vu du dynamisme des 1 500 élèves du Lycée Aline-Mayrisch.

Tous ont été impliqués d'une manière ou d'une autre. Les rockeurs en herbe mettent l'ambiance à la guitare, pendant que les cuistots d'un jour concoctent pizzas, wraps, crêpes et autres pâtisseries.

«C'est quand même plus sympa qu'une journée en classe»

Ici, chaque classe possède son stand, les professeurs supervisent de loin et les familles des lycéens mettent la main au porte-monnaie pour acheter les produits de leurs rejetons. Près de 20 000 euros ont été réunis au bénéfice de l'organisation «Aide à l'enfance de l'Inde», comme les années précédentes.

À l'approche de Noël, les traditions ont la vie dure. La journée de solidarité en est une à part entière. Les élèves s'y éclatent, comme dans un bal de promo. «C'est quand même plus sympa qu'une journée en classe. La diversité des stands est formidable», s'enthousiasme Félix, 17 ans, préparateur de milkshakes.

Anna, 17 ans, et ses amies vendent du papier cadeau dessiné par leurs soins alors que Laura, 15 ans, fait gagner des lots dans un tournoi de jeu d’adresse. Une poignée d'élèves ont même recueilli les photos d'enfance de leurs professeurs. Aux autres de deviner qui est qui...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion