Affaire judiciaire – Amanda Knox a du mal à se reconstruire

Publié

Affaire judiciaireAmanda Knox a du mal à se reconstruire

Devenue journaliste, l'Américaine, innocentée dans l'affaire Meredith Kercher, se confie sur l'impact que cette sordide histoire a eu sur son existence.

Depuis que la justice italienne l'a définitivement innocentée dans l'affaire Meredith Kercher, Amanda Knox (30 ans) tente tant bien que mal de se reconstruire une vie. Devenue journaliste, l'Américaine anime pour «Vice Broadly» une série de cinq émissions consacrées aux femmes qui ont été lynchées ou insultées dans les médias en raison de leur sexualité.

À l'occasion de la diffusion de ce premier numéro de «The Scarlet Letter Reports», la jeune femme s'est confiée à Newsweek sur ses difficultés, alors que la majorité de l'opinion publique continue de penser qu'elle est bel et bien coupable du meurtre de sa colocataire. «Je ne pourrai plus jamais retomber dans l'anonymat. Je ne peux pas aller swiper sur Tinder, je ne peux pas porter un T-shirt avec une tête de mort et des os croisés, je ne peux pas faire d'humour noir», confie Amanda Knox, qui dit avoir beaucoup de mal à faire confiance aux autres.

Rebondissements judiciaires

«Je me demande toujours si les personnes que je rencontre viennent à moi pour me faire du mal», explique-t-elle. En couple depuis 2015 avec le poète et écrivain Christopher Robinson, l'Américaine a eu énormément de peine à retrouver l'amour. Elle craignait en effet que son partenaire ne soit avec elle que par intérêt. «Je devais jongler entre l'Amanda Knox des tabloïds et l'Amanda Knox qui faisait juste son truc», raconte-t-elle.

L'Américaine avait 20 ans et étudiait à l'Université de Florence lorsque sa vie a basculé. Dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007, Meredith Kercher, sa colocataire britannique de 21 ans, a été retrouvée chez elle à demi-nue et dans une mare de sang, violée, le corps portant les traces de 47 coups de couteau. Amanda Knox et son petit ami de l'époque ont d'abord été condamnés à 26 et 25 ans de prison, avant d'être innocentés en appel. Puis ce jugement a été annulé. Entre-temps, après quatre ans de détention en Italie, Amanda Knox avait fui vers les États-Unis. En janvier 2014, la Cour d'appel de Florence l'a condamnée à 28 ans. L'Américaine a finalement été définitivement blanchie en mars 2015. Amanda Knox traîne cette affaire comme un boulet. Beaucoup continuent de la penser coupable et lui reprochent de manquer de respect à la famille de la victime en continuant de s'exposer médiatiquement.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion