Emploi: Viré par Amazon juste avant d'être embauché

Publié

EmploiViré par Amazon juste avant d'être embauché

LUXEMBOURG – Amazon, qui va supprimer 18 000 postes dans le monde, a annulé le recrutement d'un Kényan qui devait arriver au Luxembourg.

par
Nicolas Martin
Tom Mboya Opiyo aurait dû débuter lundi au Luxembourg.

Tom Mboya Opiyo aurait dû débuter lundi au Luxembourg.

Six mois qu'ils s'y préparaient, des années qu'ils en rêvaient, mais pour Tom Mboya Opiyo et sa famille, tout s'est écroulé la semaine passée, juste avant le grand départ pour le Luxembourg. Une conséquence des décisions récentes d'Amazon qui va supprimer quelque 18 000 postes dans le monde. Spécialiste en technologie de l'information et de la communication (ICT), ce Kényan se réjouissait, fin décembre, sur LinkedIn, de ce changement de vie «excitant et imminent». Il touchait du doigt «un poste en Europe, dans une entreprise mondiale de premier plan».

Puis, tout est tombé à l'eau. «Ma famille est vraiment dévastée après avoir planifié ce déménagement depuis six mois», écrivait-il le week-end passé, dans un post déchirant devenu viral sur le réseau social professionnel. «Nous devions voyager ce week-end pour que je commence ce lundi 16 janvier. L’appel est arrivé quatre jours plus tôt». Selon des médias kényans, Tom avait forcément déjà démissionné de son emploi précédent, les enfants avaient quitté leur école, la famille avait vendu ses voitures et ses meubles et quitté son domicile. L'entreprise a, d'après Tom Mboya Opiyo, invoqué «des changements commerciaux dans le cadre de l’examen annuel des opérations».

«Ma famille est vraiment dévastée»

Tom Mboya Opiyo

Sollicitée par L'essentiel, Amazon a refusé de prendre position sur un cas personnel. Mais a réagi par la voix d'un porte-parole. «Alors que nous poursuivons la révision de notre plan d'exploitation annuel, et à la lumière des conditions économiques exigeantes, nous avons pris la décision difficile d'éliminer certains postes dans des activités particulières pour lesquelles nous avons proposé des offres, mais les candidats n'ont pas encore rejoint l'entreprise», indique l'entreprise. Avant d'ajouter: «Cette décision n'affecte qu'un très petit nombre de postes, surtout en comparaison avec les dizaines de milliers d'offres que nous avons faites ne serait-ce que cette année».

Editpress

Dans sa dernière communication début janvier, le CEO d'Amazon, Andy Jassy, avait annoncé que les salariés concernés par les suppressions de postes seraient informés à compter de ce mercredi 18 janvier. Il semble que ce plan impacte déjà les recrutements. Amazon Luxembourg n'était mardi pas en mesure de fournir des informations sur le nombre de postes qui pourraient éventuellement être supprimés au Luxembourg ou le géant de l'e-commerce emploie plus de 4 000 personnes.

Tom Mboya Opiyo a, lui, déjà tiré des leçons de cette expérience et livre ses conseils en vue d'un tel déplacement international. «Allez-y d'abord et faites venir votre famille ensuite. Et ne démissionnez pas de votre emploi avant d'avoir obtenu votre visa. Le processus a pris plus de cinq mois», écrit-il. «Je ne m’attendais pas à être dans ce genre de situation à ce stade de ma carrière mais c’est la vie».

Grande-Bretagne et Espagne impactées?

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

52 commentaires