Séries en streaming – Amazon remporte une bataille contre Netflix

Publié

Séries en streamingAmazon remporte une bataille contre Netflix

Le géant américain de la distribution en ligne a annoncé mercredi un accord exclusif de grande ampleur dans la vidéo en ligne avec la chaîne câblée «HBO», véritable camouflet pour son rival.

L'accord, dont les modalités financières ne sont pas divulguées, porte sur plusieurs années. Dès le 21 mai, l'intégralité de séries considérées comme des classiques, dont «Les Sopranos», «The Wire» ou «Six Feet Under», ainsi que les premières saisons d'autres plus récentes comme «Boardwalk Empire» ou «True Blood», seront ajoutées au service payant «Prime» d'Amazon.com, qui donne accès entre autres à son service de vidéo en streaming (lecture sans téléchargement). L'accord prévoit l'ajout ultérieur d'autres séries encore plus récentes, comme «Girls» ou «The Newsroom», avec un délai de trois ans suivant leur diffusion sur HBO.

Une application permettant d'accéder au service de streaming maison de HBO pour ses tout derniers contenus, «HBO GO», sera par ailleurs intégrée d'ici la fin de l'année au boîtier décodeur «Fire TV», lancé début avril par Amazon et permettant de regarder des vidéos en ligne sur son téléviseur. «HBO a produit certaines des séries les plus révolutionnaires, appréciées et récompensées dans l'histoire de la télévision, avec plus de 115 Emmys (NDLR: principales récompenses de la télévision américaine) parmi l'assortiment qui arrive pour les abonnés de Prime le mois prochain», a commenté Brad Beale, chargé de l'acquisition des contenus chez Amazon, dans un communiqué.

«Amazon a l'intention de rattraper l'écart qui le sépare de Netflix»

La chaîne HBO, qui appartient au groupe de médias Time Warner, octroie des droits de diffusion pour ses séries à des chaînes de télévision étrangères, mais c'est la première fois qu'elle en négocie pour un service de streaming. Avec l'accord de mercredi, Amazon marque un nouveau point dans la bataille de la vidéo en streaming qui l'oppose au site américain Netflix. A la Bourse de New York, l'action du distributeur en ligne perdait 1,53% à 324,29 dollars vers 18h30, dans un marché en baisse. Mais Netflix reculait bien davantage, de 5,28% à 353,20 dollars. Dans le passé, «Netflix a profité d'un avantage dans la sélection des contenus» de vidéo en ligne, soulignent les analystes de Morgan Stanley dans une note.

«L'annonce d'aujourd'hui est un signe clair qu'Amazon a l'intention de rattraper l'écart qui le sépare de Netflix sur les contenus, ce qui valide la décision prise récemment par Netflix d'augmenter ses prix pour financer davantage de contenus», ajoutent-ils. Netflix, en pleine expansion, reste nettement en tête du marché de la vidéo en ligne en streaming, mais Amazon s'avère un concurrent de plus en plus agressif ces derniers mois. Il fait monter les enchères pour les droits de rediffusion, a décroché des accords exclusifs pour les dessins animés Disney ou des séries populaires comme «Downton Abbey», et s'est mis comme Netflix à produire ses propres séries originales.

Ces gros investissements se ressentent toutefois sur les marges bénéficiaires d'Amazon, qui restent assez faibles. Les analystes de Morgan Stanley jugent que «sur la durée», l'accord avec HBO pourrait conduire plus de consommateurs à s'abonner à «Amazon Prime». Mais il pourrait s'avérer gagnant aussi pour HBO en poussant des utilisateurs de «Prime» à s'abonner à la chaîne câblée pour pouvoir regarder plus vite la suite des séries dont ils auront découvert les premières saisons chez Amazon, soulignent-ils.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion