Tour de France – Andy Schleck endosse son premier maillot jaune

Publié

Tour de FranceAndy Schleck endosse son premier maillot jaune

Après sa première victoire d'étape dimanche, Andy Schleck a décroché, mardi, son premier maillot jaune sur le Tour de France après la deuxième grande étape alpestre.

Sandy Casar a devancé au sprint deux autres rescapés de l'échappée matinale de cette deuxième étape alpestre, courue sur 204,5 km au départ de Morzine-Avoriaz, l'Espagnol Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne) et l'Italien Damiano Cunego (Lampre). Le Français, qui signe sa troisième victoire d'étape sur le Tour, prend sa revanche sur Sanchez, qui l'avait devancé dans les mêmes circonstances en 2009 à Saint-Girons.

Mais les grands vainqueurs du jour sont Schleck (Saxo Bank) et Alberto Contador (Astana), qui ont rejoint les échappés à un kilomètre de l'arrivée et surtout ont nettement distancé sur les pentes du col de la Madeleine, classé hors catégorie, tous leurs rivaux, à commencer par le maillot jaune, Cadel Evans (BMC), victime d'une terrible défaillance. Seul Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), deuxième de la huitième étape à Morzine-Avoriaz, a un peu limité les dégâts dans la descente vers Saint-Jean-de-Maurienne. Il est désormais troisième au classement général à 2'45".

Mano à mano entre Schleck et Contador

Schleck devance, lui, Contador de 41". La journée a également été belle pour Anthony Charteau, le grimpeur de la BBox Bouygues Telecom, qui a profité de cette étape marquée par le franchissement de deux cols de première catégorie et un hors catégorie pour déposséder du maillot à pois son compatriote Jérôme Pineau (Quick Step). Pineau faisait pourtant partie de l'échappée matinale, lancée dans la descente vers Cluses. Devancé par Christophe Moreau (Caisse d'Epargne) au sommet du col de la Colombière (1ère catégorie), il a franchi en tête les cols des Aravis (2ème) et des Saisies (1ère).

Mais il a craqué dès que la course s'est emballée sur les rampes de la dernière difficulté du jour, le col de la Madeleine, interminable ascension de 25 km avec des passages à 9,5% et un sommet à 2000 m d'altitude. Une violente accélération de la formation Astana à huit kilomètres du sommet, situé à 32 km de l'arrivée, a fait exploser Evans, puis tous les autres leaders, laissant Contador et Schleck se livrer un mano a mano.

lessentiel.lu avec AP

L'Australien Cadel Evans, qui a perdu le maillot jaune de leader du Tour de France mardi dans l'étape-reine des Alpes, est handicapé par un trait de fracture au coude gauche, a annoncé son directeur sportif de BMC, John Lelangue. Le champion du monde a chuté dimanche matin, peu après le départ de la 8e étape à Bois d'Amont (Jura). Evans a passé sans le dire des radiographies pendant la journée de repos à Morzine-Avoriaz qui ont mis en évidence ce trait de fracture. "On a essayé un poker menteur mais ça n'a pas marché", a déclaré John Lelangue, dont l'équipe a dicté longtemps l'allure du peloton jusqu'au col de la Madeleine.

<%i= file:/docs/sports/tdf2010/dossier_link.html %>

Ton opinion