Mercato cycliste – Andy Schleck pourrait être lâché par Trek

Publié

Mercato cyclisteAndy Schleck pourrait être lâché par Trek

LUXEMBOURG - Constamment contraint à de longues périodes de convalescence, le vainqueur du Tour de France 2010 ne serait pas reconduit par son équipe.

Andy Schleck serait-il encore en mesure de se relever de sa dernière chute? (Photo: Twitter)

Andy Schleck serait-il encore en mesure de se relever de sa dernière chute? (Photo: Twitter)

Une rumeur, relayée ce mardi par le site Internet italien Tuttobiciweb, semble prendre de l’ampleur au sein du peloton. Andy Schleck ne verrait pas son contrat prolongé par Trek Factory Racing. Contacté par L'essentiel, le porte-parole de l'équipe Tim Vanderjeugd a démenti ces informations. «Ce ne sont que des spéculations. Il n'y a pas encore eu de discussions concernant une éventuelle prolongation de contrat, ni avec Andy, ni avec Fränk. Leur contrat court jusqu'à la fin de l'année, et ce n'est un secret pour personne» a-t-il expliqué.

En pleine période des transferts, Luca Guercinela, le manager sportif de l’équipe Trek, serait également sur le point d’annoncer l’arrivée de Bauke Mollema. Le grimpeur néerlandais de chez Belkin est pour le moment 10e de l’actuel classement du Tour de France 2014. En fin de contrat au sein de l’équipe américaine, Fränk Schleck se verrait quant à lui proposer une prolongation. Sera-t-il en mesure de l’accepter si son petit frère n’est pas de l’aventure? C’est fort peu probable connaissant les liens indéfectibles qui unissent la fratrie. Avec Laurent Didier et Bob Jungels, dans le meilleur des cas, il ne pourrait donc rester que trois Luxembourgeois au sein de l’équipe Trek.

Les années de vaches maigres se suivent

Contraint à l’abandon en tout début du Tour de France, à la suite d’une vilaine chute survenue en Angleterre lors de la 3e étape, Andy Schleck est actuellement en pleine convalescence, après une lourde opération au ménisque et aux ligaments croisés qui devrait l’éloigner du peloton durant près de 6 mois. Ces dernières années, rien n’épargne le cadet des frères Schleck. Victime de blessures à répétition suivies de longues périodes de rééducation, le Mondorfois n’a plus rien accroché de consistant à son palmarès depuis l’année 2011 lorsqu’il s’était classé deuxième du Tour de France et 3e de Liège-Bastogne-Liège.

Les années de vaches maigres se suivent et se ressemblent pour le vainqueur du Tour 2010. Au point de précipiter la fin de sa carrière? Ou de l’obliger à rebondir au sein d’une nouvelle formation?

(FL/L'essentiel)

Ton opinion