Au Luxembourg: Après 300 ans d'existence, les Moulins innovent encore
Publié

Au LuxembourgAprès 300 ans d'existence, les Moulins innovent encore

KLEINBETTINGEN – Avec le lancement de sa gamme de pâtes, les Moulins de Kleinbettingen se sont vu remettre le Grand prix de l'Innovation.

par
Marion Mellinger
Jean Muller est CEO des Moulins de Kleinbettingen.

Jean Muller est CEO des Moulins de Kleinbettingen.

Vincent Lescaut

Il est important pour les Moulins de Kleinbettingen, qui existent depuis 1704, de «rester innovants, indique d'emblée son CEO, Jean Muller. Cela fait partie de l'ADN de la société. Nous nous remettons en cause. Nous tâchons d'avoir des installations à la pointe de la technologie, le blé le mieux adapté au sol luxembourgeois».

Jusqu'en 1974, les Moulins ne produisaient que de la farine. «Ensuite, nous avons fait de la semoule et maintenant des pâtes, détaille-t-il. Le blé dur n'existait pas ici car il ne supportait pas l'hiver. Avec le réchauffement climatique et l'apparition de nouvelles variétés, on a commencé les essais en 2015».

«Montrer que l'entreprise fait des choses excitantes»

Deux variétés ont été retenues. Avec une première récolte «de qualité en 2020, nous avons donc pu proposer des pâtes à base de blé dur luxembourgeois avec notre marque "Le Moulin"». Pour la faire connaître aux résidents, les Moulins ont distribué un paquet de pâtes dans toutes les boîtes aux lettres. L'innovation et la campagne marketing ont été récompensées par le Grand prix de l'Innovation.

Ce prix est aussi important pour le recrutement. «On embauche en production, création de produit, marketing, facturation, comptabilité, recherche développement, assurance qualité... On veut montrer que l'entreprise fait des choses excitantes», ajoute Jean Muller. Des projets de biscuits, de céréales de petit-déjeuner sont dans les cartons. La société lancera en septembre sa marque de substituts de viande à base de végétaux.

Ton opinion

1 commentaire