Après Chrysler, Fiat s'offrirait bien Opel

Publié

Après Chrysler, Fiat s'offrirait bien Opel

Sergio Marchionne, président du groupe italien Fiat, rencontre lundi à Berlin les deux ministres allemands responsables pour négocier le rachat de la majorité du constructeur Opel.

Une reprise serait «une opportunité extraordinaire» pour Fiat, a-t-il déclaré. Le ministre allemand de l'Économie, Karl-Theodor zu Guttenberg, cherche un concept qui «assure les sites européens d'Opel à long terme».

Jeudi, Fiat a conclu un accord prévoyant son entrée au capital du troisième constructeur américain Chrysler, qui a déposé son bilan pour accélérer sa restructuration.

Ton opinion