Au Luxembourg – Après les inondations, le bel élan de solidarité
Publié

Au LuxembourgAprès les inondations, le bel élan de solidarité

LUXEMBOURG – Les inondations ont fait émerger une véritable entraide entre les habitants de la Grande Région. Nombreux sont ceux à venir en soutien.

15072021, Echternach, Inondation dans le centre ville de Echternach, © Editpress/Fabrizio Pizzolante

15072021, Echternach, Inondation dans le centre ville de Echternach, © Editpress/Fabrizio Pizzolante

© Editpress/fabrizio Pizzolante

Au milieu du chaos provoqué par les terribles inondations émerge un élan de solidarité. «Les gens se serrent les coudes, une belle solidarité voit le jour», avait constaté jeudi, un Xavier Bettel visiblement ému. Sur les réseaux sociaux et dans les rues sinistrées, de nombreux témoignages confirment les dires du Premier ministre.

«Je sais qu’un coup de main est toujours bienvenu», explique Fanny. Elle pense à ceux qui se retrouvent «dans la difficulté» et propose «du matériel, notamment un lit pour bébé, des articles de puériculture et une machine à laver». Cette dernière a trouvé preneur très rapidement. «J’espère que cela dépannera bien», lance-t-elle. Aucunement touchée par les inondations actuelles, elle explique avoir «bien connu cela étant petite», pour avoir grandi à Bous.

«Un grand merci»

Nombreux sont ceux à proposer des outils, un hébergement, des vêtements, de la main-d’œuvre ou de petits services, comme des gardes d’enfants ou d’animaux. Un avocat propose même ses services administratifs, tandis qu’un élagueur est prêt à intervenir sur les lieux des dégâts. Caroline, 39 ans, «se met à la place des gens», après avoir connu un dégât des eaux par le passé. «Je sais que cela provoque beaucoup de stress». Elle propose donc d’aider à déblayer, évacuer les affaires, voire transporter des personnes n’ayant plus de véhicule. Elle peut aussi loger dans sa chambre d’amis. Julia, qui propose un canapé et de la vaisselle, a voulu se rendre utile et estime que, malgré l'individualisme tant décrié, «il y a encore beaucoup de solidarité dans la société, comme nous l'avons vu au moment de la crise du Covid».

Les personnes sinistrées apprécient: «Je voudrais dire un grand merci à Marc et à Gilles, qui se sont arrêtés jeudi, à Rollingen, pour nous aider», lance Jonathan, habitant de Rollingergrund, sur la page Facebook de L’essentiel radio. Les deux personnes se sont arrêtées chez lui «de manière inopinée» lorsqu'ils ont vu que Jonathan avait besoin d'aide et ont mis la main à la pâte «jusqu'à 22h», après leur travail.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion