ArcelorMittal change de stratégie à Schifflange

Publié

ArcelorMittal change de stratégie à Schifflange

Plus de volume, moins de qualité, la Société du train à fil de Schifflange doit évoluer. L'aciérie électrique de Schifflange aussi.

Dans un comité d'entreprise tenu hier matin, les délégués du personnel en ont appris un petit peu plus sur le futur des entités du groupe ArcelorMittal, installées à Schifflange. Plus de volume, moins de qualité, c'est l'objectif de la Société du train à fil de Schifflange (STFS). Plus de volume, c'est l'impératif de l'aciérie électrique.

La STFS produisait jusqu'à présent 550 000 tonnes de fil dont 200 000 tonnes de fil de qualité supérieure. Elle continuera à les produire, mais ce ne sera plus que du fil de qualité moyenne. La matière de base proviendra notamment de Hambourg (300 000 tonnes) en Allemagne, situé à plusieurs centaines de kilomètres, et de l'aciérie électrique de Schifflange.

Cette dernière va voir sa production passer de 850 000 tonnes à 1,1 million de tonnes. Pour le court terme, Schifflange sait donc de quoi sera fait son avenir. Mais pour le moyen terme... Pérenniser le site impliquerait de le moderniser en investissant dans la construction d'une nouvelle aciérie électrique. Rien n'est décidé.

Faire approvisionner en grande partie Schifflange à partir de Duisburg et Hambourg interpelle, vu les distances à parcourir. Commencée avec Gandrange (595 emplois en jeu), la restructuration des aciers longs en Europe pose actuellement plus de questions qu'il n'y a de réponses. Si Gandrange est en train d'y passer, Schifflange sauve encore sa peau.

Denis Berche

Ton opinion