Chantage déguisé – ArcelorMittal menace les salariés belges

Publié

Chantage déguiséArcelorMittal menace les salariés belges

Le directeur du site de Liège a été clair : si la grève ne cesse pas immédiatement sur les sites de Flémalle et Kessales, le haut-fourneau d’Ougrée ne sera pas rallumé.

Le haut-fourneau d'Ougrée va-t-il redémarrer? (DR)

Le haut-fourneau d'Ougrée va-t-il redémarrer? (DR)

Si la grève continue, on ne remet pas en marche Ougrée. C’est en gros la teneur de la lettre que la direction d'ArcelorMittal à Liège a envoyé aux syndicats. «Les actions menées depuis vendredi dernier portent atteinte à notre crédibilité. Aujourd'hui, je ne peux pas être rassuré, ni rassurer le Groupe ArcelorMittal sur notre capacité à mobiliser l'ensemble de l'entreprise pour que ce redémarrage soit réussi. Je souhaite que chacun mesure les conséquences de ses actes sur l'avenir de la sidérurgie liégeoise. Soit nous appliquons l'accord dès aujourd'hui, soit, collectivement, nous devons nous déclarer incapables de redémarrer» rapporte Belga.

Les salariés de Flémalle font grève depuis vendredi dernier contre un projet d’externaliser certains services. Accord pourtant accepté le 18 février par les syndicats dans le cadre de la relance du haut-fourneau.

lessentiel.lu

Ton opinion