Scandale – Arielle Dombasle provoque la colère d'un curé

Publié

ScandaleArielle Dombasle provoque la colère d'un curé

La chanteuse est accusée de sacrilège. La raison? Elle tourne son nouveau clip dans une église.

Face aux critiques, l'artiste française a préféré ne pas réagir. (photo: AFP)

Face aux critiques, l'artiste française a préféré ne pas réagir. (photo: AFP)

Pour son nouvel album, Arielle Dombasle a choisi d'interpréter des chants religieux. Depuis lundi, la chanteuse française tourne le clip de son premier single, «Ave Maria». Mais l'artiste n'a pas choisi n'importe quel endroit pour mettre en image le célèbre morceau: elle a investi l’église du Val-de-Grâce dans le 5e arrondissement de Paris. Ce qui ne plaît pas du tout à Emmanuel Dollé, le curé. «L'église du Val-de-Grâce, ce n'est pas le Crazy Horse!», s’est-il insurgé sur France Info.

Malheureusement pour lui, le prêtre a beau s'y être opposé depuis le début, le tournage de ce clip est pourtant bien autorisé. L’École Militaire, qui gère le fonctionnement de cette église, a donné son autorisation à la production. Le curé est donc le seul à s'énerver: «Dans l'église on a installé un buffet comme pour une partie de campagne, il y a des chaises n'importe où, bref c'est la foire!» Furieux, le religieux se sent impuissant face à la situation et menace même de donner sa démission.

De son côté, Arielle Dombasle préfère ne pas réagir à ces attaques. Elle a donc laissé parler son producteur David Babinet, qui refuse d’interrompre le tournage. «L'église qui est en manque d'ouailles devrait penser que dans ce film que nous sommes en train de faire, Arielle ne fait que ramener des jeunes dans une église», a-t-il déclaré.

(L'essentiel Online/Ludovic Jaccard)

Ton opinion