«Avengers: L'ère d'Ultron» – Armada de superhéros au bord de l’éclatement
Publié

«Avengers: L'ère d'Ultron»Armada de superhéros au bord de l’éclatement

Toujours concocté par Joss Whedon, le nouvel épisode des «Avengers» ne fait pas dans la demi-mesure. Il sort ce mercredi dans les salles.

Plus on est de fous, plus on rit. Sauf chez Marvel. Trois ans après «Avengers», qui a remporté près de 1,5 milliard de francs, le studio récidive avec «L’ère d’Ultron», sérieux et sombre au possible. Tony Stark/Iron Man a décidé de jouer avec le feu en testant une carapace de fer sur une entité extraterrestre, Ultron. Il a ainsi donné corps à un super-méchant qui balaie tout sur son passage. Et tout, ce ne sont pas que les décors et les humains, dont le méchant a décidé de nettoyer la Planète, c’est surtout l’armada de superhéros censés protéger l’humanité. Les Avengers s’avèrent en effet, individuellement, complètement dépassés par leur nouvel adversaire, et ça leur fiche un sale coup au moral.

Pas question pourtant de s’attarder sur les états d’âme des héros. Le scénario les balaie à grands coups de scène d’action et d’effets spéciaux maous costauds. Les amateurs de grands spectacles en auront pour leur argent, d’autant que de nouveaux personnages (Vif- Argent et la Sorcière rouge) dotés de nouveaux superpouvoirs font leur apparition.

Ceux qui apprécient un zeste de renouvellement, une pointe d’autodérision, une once de finesse, voire une touche de sobriété, dans les sagas de superhéros n’auront que les yeux pour pleurer derrière leurs lunettes 3D. Et à espérer mieux d’«Avengers: Infinity War», que réaliseront Joe et Anthony Russo. Oui, ceux-là même qui ont ressuscité «Captain America» en 2011 et 2014.

(L'essentiel/Catherine Magnin)

Ton opinion