A Téhéran: «Arrêté» en Iran, le diplomate britannique a en fait quitté le pays

Publié

A Téhéran«Arrêté» en Iran, le diplomate britannique a en fait quitté le pays

L’ambassadeur de Grande-Bretagne à Téhéran, a affirmé jeudi, que le diplomate britannique dont la télévision d’État iranienne a annoncé la veille l’arrestation, avait quitté l’Iran, en décembre 2021.

Les images diffusées par la télévision d’État iranienne.

Les images diffusées par la télévision d’État iranienne.

AFP

Mercredi, la télévision d’État et l’agence de presse iranienne Fars ont annoncé l’interpellation, à une date non précisée, d’un diplomate britannique présenté dans une vidéo diffusée par la télévision comme Giles Whitaker. Selon elle, il a été arrêté alors qu’il prenait «des photos dans une zone interdite où se déroulait un exercice militaire», dans le désert de Shahdad, dans la province de Kerman (sud-est). «Les informations sur la détention du numéro deux de l’ambassade sont très intéressantes», a déclaré avec ironie sur Twitter l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Simon Shercliff, en allusion à Giles Whitaker, qui a occupé le poste d’adjoint à l’ambassadeur de Grande-Bretagne, à Téhéran. «Il a en fait quitté l’Iran en décembre (2021) à la fin de sa mission», a affirmé l’ambassadeur. Avant lui, le ministère des Affaires étrangères à Londres, avait rejeté comme «complètement fausses» les informations sur l’arrestation d’un de ses diplomates en Iran.

Selon l’agence Fars, après son interpellation, le diplomate britannique a été «expulsé du pays». Mais selon la télévision il a juste été expulsé de «la zone» où il a été arrêté. L’agence Fars a affirmé que «les diplomates d’ambassades étrangères arrêtés espionnaient en Iran». Ni l’agence ni la télévision d’État n’ont précisé la nationalité des autres diplomates arrêtés ni leur nombre.

La télévision d’État a en outre montré des images d’un autre homme arrêté, présenté comme «Maciej Walczak, chef du département de microbiologie de l’Université Nicolas-Copernic en Pologne». «Cette université est liée au régime sioniste», a-t-elle affirmé en allusion à Israël. Selon Marcin Czyzniewski, porte-parole de l’Université Nicolas-Copernic à Torun (centre de la Pologne), «il s’agit d’une vieille affaire». Maciej Walczak a été arrêté en Iran «en septembre», a-t-il dit sans autre précision.

Maciej Walczak est un chercheur biologiste polonais spécialiste en micro-organismes vivant en différents milieux, selon sa présentation sur le site universitaire. D’après la télévision d’État iranienne, Maciej Walczak «s’est rendu dans la région désertique de Shahdad en tant que touriste au moment où se déroulaient des tests de missiles. Il y prélevait des échantillons de roche». La région de Shahdad est fréquentée surtout par les touristes.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires