Aux Etats-Unis – Arrêté pour avoir mis le feu au sapin de «Fox News»
Publié

Aux États-UnisArrêté pour avoir mis le feu au sapin de «Fox News»

La chaîne de TV conservatrice américaine a dénoncé une «attaque malveillante», après qu’un individu a mis le feu à son arbre de Noël. Le sapin sera remplacé.

Un homme soupçonné d’avoir incendié volontairement le sapin de Noël géant qui trône devant le siège de la chaîne de télévision américaine Fox News a été arrêté, mercredi, par la police de New York (NYPD). L’individu, âgé de 49 ans, est désormais poursuivi pour «incendie criminel» après avoir été surpris, vers minuit (6h au Luxembourg, mercredi matin), escaladant la structure soutenant ce sapin illuminé de 15 mètres de haut, installé devant l’immeuble de la chaîne conservatrice américaine, en plein cœur de Manhattan. Cet arbre s’était alors embrasé, comme le montrent d’impressionnantes images de télévision de la nuit dernière.

L’homme interpellé avait un «briquet» sur lui, mais la police ne sait pas s’il a utilisé un quelconque «catalyseur» pour allumer l’incendie, dont les pompiers de New York devront déterminer la cause, selon le NYPD. Le feu a rapidement été maîtrisé et personne n’a été blessé.

Le mobile du suspect n’a pas encore été identifié, mais la PDG de Fox News Media, Suzanne Scott, a dénoncé une «attaque malveillante par un incendie criminel». Fustigeant un «acte délibéré, impudent et lâche», la responsable de la grande chaîne de télévision conservatrice américaine a promis qu’un nouveau sapin serait érigé sous peu au même endroit, au croisement de la 6e avenue et de la 48e rue, comme «un message de paix, de lumière et de joie, même dans un moment aussi sombre».

D’après Fox News, le sapin de 15 mètres de hauteur était «décoré de 10 000 ornements en verre et de 100 000 petites lumières». L’incendie spectaculaire est survenu à quelques pâtés de maison d’un autre sapin de Noël géant, illuminé depuis début décembre, devant le Rockefeller Center, l’une des attractions touristiques de New York, pour les fêtes de fin d’année.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion