Europa League – Arsenal et l'AC Milan chez les «petits» d'Europe
Publié

Europa LeagueArsenal et l'AC Milan chez les «petits» d'Europe

Arsenal retrouve l'Europa League, contre Cologne jeudi (20h45), pour la première fois au XXIe siècle, alors que le club lombard affronte l'Austria Vienne avec de réelles ambitions.

Giroud comme Bonucci espèrent remporter l'Europa League.

Giroud comme Bonucci espèrent remporter l'Europa League.

AFP/ian Kington

Lors de leur dernière participation à la petite Coupe d'Europe, les «Gunners» avaient atteint la finale. C'était en 2000, et les Londoniens avaient été reversés dans ce qui s'appelait alors la Coupe de l'UEFA après avoir été sortis dès la phase de groupe de la Ligue des champions. Cette fois, ils devront commencer dès le début. Après 19 participations consécutives en C1, le club du nord de Londres doit donc se contenter de la «petite» Coupe après une cinquième place en Premier League la saison passée. Et pour Arsène Wenger, le chemin de la rédemption ne passe pas forcément par Cologne, l'Étoile rouge de Belgrade ou le BATE Borisov, plutôt par l'Angleterre.

«Nous allons la prendre sérieusement, mais la priorité c'est de se concentrer sur la Premier League puis combiner les deux» compétitions, explique Arsène Wenger. «En décembre, on verra bien, mais nous voulons nous qualifier pour le prochain tour. Jouer jeudi et dimanche (contre Chelsea) c'est court. Donc je dois y penser», continue le technicien français, révélant ainsi qu'il allait faire tourner contre le club allemand.

«C'est une opportunité»

Arsenal ne semble donc pas tenté de suivre l'exemple de Manchester United, la saison passée. Les «Red Devils» se sont qualifiés pour la Ligue des champions grâce à leur sacre en Europa League. ManU avait terminé 6e de Premier League, mais avait fait face à une opposition plutôt modeste sur la scène continentale. «Ce n'est pas notre meilleure chance, mais c'est une opportunité», estime toutefois Wenger. «Je crois que le meilleur moyen d'y arriver passe par la Premier League. (...) Nous l'avons fait pendant vingt ans».

De son côté, l’AC Milan ira défier l'Austria Vienne en Europa League, qui lui servira de laboratoire avec cependant de réelles ambitions. Corrigé dimanche par la Lazio Rome (4-1), l'AC Milan est brutalement redescendu sur terre après un été en apesanteur, entre ambitions retrouvées sur le mercato et victoires faciles sur le terrain. L'excitation des tifosi, l'argent des nouveaux propriétaires chinois, les 200 millions d'euros investis pour recruter 11 joueurs, les rêves de podium immédiat: patatras, tout cela a été balayé par la Lazio, supérieurement organisée et portée par un grand Ciro Immobile.

«C'est une compétition importante, prioritaire même»

Les succès en trompe-l’œil face aux modestes Cagliari et Crotone en Serie A, ainsi que Craiova et Shkendija en C3, ont en effet caché l'évidence: le Milan n'est pas prêt, ce qui est parfaitement logique après avoir été rebâti de fond en comble cet été. «Les compliments nous ont distraits. Nous ne sommes pas encore une équipe», a ainsi reconnu l'entraîneur Vincenzo Montella, dont les choix à Rome ont surpris. Jeudi à Vienne, il devrait ainsi revenir au 3-5-2 qui semble le plus adapté à son effectif, et notamment à son capitaine Leonardo Bonucci, piqué cet été à la Juventus et dont la réputation de meilleur défenseur d'Italie a été mise à mal dimanche par Immobile.

Mais au-delà de la cuisine interne et des nécessaires ajustements à apporter à une équipe encore en rodage, ce match à Vienne porte une véritable importance sportive, les Milanais ne pouvant pas se permettre le luxe de laisser l'Europa League de côté. «Pour nous, c'est une compétition importante, prioritaire même. Nous ne la jouerons pas avec l'équipe B parce que nous voulons aller le plus loin possible et améliorer notre classement UEFA», a déclaré mardi l'administrateur délégué du club, Marco Fassone, dans une interview au Corriere dello Sport. Surtout, une victoire en C3 offre une place la saison prochaine en Ligue des champions, une option supplémentaire pour les Lombards, qui ont les armes pour finir parmi les quatre premiers de Serie A mais aucune garantie au vu de la concurrence (Juventus, Naples, AS Rome, Inter Milan, Lazio, voire Atalanta Bergame et Torino).

Programme de la 1re journée

Groupe A
Villarreal (ESP) - Astana (KAZ)
Slavia Prague (CZE) - Maccabi Tel-Aviv (ISR)

Groupe B
Dynamo Kiev (UKR) - Skenderbeu (ALB)
Young Boys Berne (SUI) - Partizan Belgrade (SRB)

Groupe C
Hoffenheim (GER) - Braga (POR)
Istanbul Basaksehir (TUR) - Ludogorets (BUL)

Groupe D
Austria Vienne (AUT) - AC Milan (ITA)
Rijeka (CRO) - AEK Athènes (GRE)

Groupe E
Atalanta Bergame (ITA) - Everton (ENG)
Apollon Limassol (CYP) - Lyon (FRA)

Groupe F
FC Zlin (CZE) - Sheriff Tiraspol (MDA)
FC Copenhague (DEN) - Lokomotiv Moscou (RUS)

Groupe G
Hapoël Beer-Sheva FC (ISR) - FC Lugano (SUI)
Steaua Bucarest (ROM) - Vitoria Plzen (CZE)

Groupe H
Etoile Rouge Belgrade (SRB) - Bate Borisov (BLR)
Arsenal (ENG) - FC Cologne (GER)

Groupe I
Marseille - Konyaspor (TUR)
Vitoria Guimaraes (POR) - FC Salzbourg (AUT)

Groupe J
Zorya Luhansk (UKR) - Ostersund (SWE)
Hertha Berlin (GER) - Athletic Bilbao (ESP)

Groupe K
Zulte Waregem (BEL) - Nice (FRA)
Vitesse Arnhem (NED) - Lazio Rome (ITA)

Groupe L
Vardar (MKD) - Zenit Saint-Petersbourg (RUS)
Real Sociedad (ESP) - Rosenborg (NOR)

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion