Wikileaks – Assange se rend à la police

Publié

WikileaksAssange se rend à la police

Le fondateur de WikiLeaks s'est présenté mardi matin à la police britannique, qui l'a arrêté, a annoncé Scotland Yard.

La police britannique a arrêté le fondateur de Wikileaks dans le cadre de l'enquête dont il fait l'objet en Suède pour une affaire de viol et d'agression sexuelle, selon son avocat. Mark Stephens a précisé lundi que Julian Assange, qui se cache en Grande-Bretagne depuis que WikiLeaks a commencé la semaine dernière à diffuser des centaines de notes diplomatiques américaines sur le web, rencontrerait bientôt des agents de Scotland Yard.

Les ennuis judiciaires de l'Australien âgé de 39 ans découlent d'accusations portées contre lui par deux femmes qu'il a rencontrées cet été en Suède. Julian Assange est accusé de viol et d'agression sexuelle l'un des dossiers, ainsi que d'agression sexuelle et de coercition dans le second.

Il dément les accusations

Le fondateur de WikiLeaks a démenti l'ensemble des accusations, qui selon son avocat Mark Stephens, proviennent d'un «différend» sur des rapports «sexuels consentis mais non protégés».

Julian Assange et ses avocats ont laissé entendre que l'affaire en Suède -bien que n'ayant aucun lien avec la divulgation massive de documents de WikiLeaks qui a provoqué la colère des autorités américaines- pourrait avoir des motifs politiques.

La cour suprême suédoise a confirmé la semaine dernière la décision d'un tribunal d'émettre un mandat d'arrêt à l'encontre de Julian Assange, afin de l'interroger dans une affaire de viol et agression sexuelle qui lui vaut de faire l'objet d'une notice rouge d'Interpol.

L'essentiel Online/AFP

Ton opinion