Eurobaromètre au Luxembourg – Attachés à l'UE mais inquiets pour l'emploi

Publié

Eurobaromètre au LuxembourgAttachés à l'UE mais inquiets pour l'emploi

LUXEMBOURG - Plus de la moitié des habitants du Luxembourg ont une image positive de l'Europe, selon le sondage Eurobaromètre, présenté mercredi matin en conférence de presse.

Plus de la moitié des résidents (51% exactement) ont également une image positive de l'Union européenne.

Plus de la moitié des résidents (51% exactement) ont également une image positive de l'Union européenne.

Les résidents du Luxembourg sont plus attachés à l'Europe que leurs voisins, au regard du sondage Eurobaromètre 82, réalisé par la Commission européenne. 72% d'entre eux ont ainsi fait part de leur sentiment d'attachement à l'Europe, contre 45% des citoyens européens dans leur ensemble. Plus de la moitié des résidents (51% exactement) ont également une image positive de l'Union européenne. C'est mieux que lors de la consultation de l'année passée (+8 points). Surtout, ce résultat dépasse largement celui de l'ensemble des citoyens européens. Un tiers seulement jugent positivement l'UE. Dans le même ordre d'idée, les deux tiers des résidents sont optimistes pour l'avenir de l'UE, contre 56% pour l'ensemble des citoyens.

La perception de la situation économique et financière pèse énormément dans ces données. Ainsi, 75% des résidents du Luxembourg voient leur économie nationale de façon optimiste, contre seulement 8% en France. Les trois quarts des résidents sont également satisfaits de leur situation professionnelle, et 86% jugent «bonne» la situation financière de leur ménage. Des chiffres également supérieurs à ceux des pays voisins.

56% pensent que le pire est à venir

Une analyse approfondie montre que les 25-34 ans sont proportionnellement les plus nombreux à avoir une image positive de l'Union européenne au Luxembourg (65%). Les jeunes (15-24 ans) sont beaucoup plus sceptiques (42% d'avis positifs). Les craintes concernant l'emploi expliquent en partie ce résultat. Ainsi, 56% des sondés au Luxembourg pensent que le pire reste à venir dans ce domaine (contre 46% dans l'ensemble de l'UE). Le chômage demeure la préoccupation majeure des résidents, ex-æquo avec le logement. En terme de défis, les habitants du Luxembourg jugent prioritaire le développement d'une politique de sécurité et de défense commune. L'euro et la nécessité d'une politique étrangère commune arrivent ensuite.

L'immigration de personnes venant des États membres de l'UE est toujours perçue comme une plus-value par les résidents du Luxembourg (72%). Ceux-ci sont beaucoup plus prudents concernant les vagues d'immigrations venues des autres continents (52% d'avis négatif). À noter qu'une grande majorité de résidents s'opposent (83%) à un nouvel élargissement de l'Union européenne dans les années à venir.

(Thomas Holzer)

Ton opinion