«Groundhopper» allemand – «Au Grand-Duché, le foot, c'est une ligue de café»

Publié

«Groundhopper» allemand«Au Grand-Duché, le foot, c'est une ligue de café»

LUXEMBOURG - Sebastian s'est fixé pour mission de visiter des stades de football dans le monde entier. Il évoque avec nous son passage récent au Grand-Duché.

Le groundhopper allemand, Sebastian Jonas, visite les stades de football du monde entier. Le Luxembourg n'est pas épargné.

Le groundhopper allemand, Sebastian Jonas, visite les stades de football du monde entier. Le Luxembourg n'est pas épargné.

Sebastian Jonas

Sebastian Jonas, 28 ans, analyste juridique et chercheur de profession, est, ce que l'on appelle dans le jargon, un «groundhopper», comprenez, un photographe passionné qui s'est fixé pour mission d'assister à un maximum de matchs de football, à travers le monde entier. Et cet Allemand domicilié à Grevenbroich, tout près de Düsseldorf, était justement de passage au Grand-Duché, il y a peu.

«Je viens en effet de passer deux dimanches consécutifs au Luxembourg», nous indique d'emblée celui qui se fait appeler «bastivfl93» sur Instagram. «J'adore regarder le football à l'étranger et je me suis fixé comme objectif de me rendre dans tous les stades de BGL Ligue, au moins une fois. J'ai déjà fait la même chose en Belgique et aux Pays-Bas, en 1re et en 2e division. Tout est très beau au Luxembourg et tout y est plus familier qu'en Allemagne. De manière très affectueuse, je dis toujours qu'au Grand-Duché, "c'est une ligue de café", car les matchs se déroulent le dimanche, à 16h, à l'heure du café. Il y a moins de distance entre le public et les joueurs et tout est très accessible».

«Au cœur des célébrations du titre du Fola»

Sebastian le reconnaît: «Se rendre dans de tout petits pays est toujours très excitant», dit-il, «même si le niveau n'est pas celui de la Ligue des champions». Et c'est un véritable expert qui vous le dit, car le «groundhopper» de 28 ans a déjà 24 pays à son tableau de chasse. «Chaque voyage est une nouvelle aventure riche en expériences, même là où des touristes n'iraient pas en vacances. Je me suis rendu en Andorre, à Gibraltar ou encore à Saint-Marin et c'était génial, même si j'ai aussi pu réaliser de vrais rêves en assistant à des matchs de Chelsea à Stamford Bridge ou de Milan à San Siro».

Et pour en revenir au Grand-Duché, Sebastian était également de la partie, en mai dernier, lors du derby eschois qui a consacré le Fola. «Nous étions là avec quatre autres personnes et subitement, au coup de sifflet final, nous nous sommes retrouvés au cœur des célébrations du titre. Cela n'aurait jamais été possible en Allemagne et c'est ce que j'apprécie vraiment au Luxembourg». «À long terme, mon objectif ultime, c'est de visiter tous les pays membres de l'UEFA», conclut celui qui n'a certainement pas fini de nous faire rêver».

(Frédéric Lambert / L'essentiel )

Ton opinion