Allemagne: Quatre morts dans un accident de train

Publié

AllemagneQuatre morts dans un accident de train

Un train régional a déraillé vendredi matin dans la région bavaroise de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Le bilan fait état de quatre décès et trente blessés.

Quatre personnes sont mortes et trente autres ont été blessées vendredi en Allemagne dans le déraillement d'un train régional dans les Alpes bavaroises, dans le sud de l’Allemagne, a annoncé vendredi la police locale.

Peu après le départ de la station de montagne de Garmisch-Partenkirchen, plusieurs wagons du train à destination de Munich, capitale de la Bavière, sont sortis des rails au niveau de la commune de Burgrain. Quinze des blessés ont dû être transportés dans les hôpitaux de la région.

«Rythme soutenu»

Les «opérations de sauvetage et d’évacuation se poursuivent à un rythme soutenu» sur place, a ajouté la police. Des secours ont aussi été envoyés de l’Autriche voisine. Des photos publiées par les médias allemands montrent le train régional en partie déraillé, des wagons couchés dans une zone boisée, dans une région montagneuse.

Des victimes étaient prises en charge sur place par des médecins. La cause de l’accident et le nombre exact de blessés ne sont pas connus à ce stade.

Proche du sommet du G7

L’accident s’est produit à une dizaine de kilomètres du site où se tiendra fin juin le sommet des dirigeants du G7, prévu dans le complexe 5 étoiles du château d’Elmau. Il est intervenu deux jours après l’entrée en vigueur d’un forfait mensuel de 9 euros permettant de prendre les trains régionaux dans toute l’Allemagne, une offre qui a séduit de nombreux Allemands.

Les wagons se sont couchés dans une zone boisée.

Les wagons se sont couchés dans une zone boisée.

AFP

Des photos publiées par les médias allemands montrent le train régional en partie déraillé, des wagons couchés dans une zone boisée. De nombreux pompiers et policiers de toute la région sont sur place, a précisé un porte-parole. La cause de l’accident et le bilan exact ne sont pas encore connus.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires