Au Luxembourg – «Aucune raison» de changer la priorité à droite

Publié

Au Luxembourg«Aucune raison» de changer la priorité à droite

LUXEMBOURG - En Belgique, des communes flamandes ont l'intention de supprimer les priorités à droite pour réduire le nombre d’accidents. Une bonne idée au Luxembourg?

Dans les villes du Luxembourg, la priorité à droite reste la règle.

Dans les villes du Luxembourg, la priorité à droite reste la règle.

Alain Rischard/editpress

En Belgique, des communes flamandes ont décidé de supprimer les priorités à droite qu'elles considèrent comme trop dangereuses et accidentogènes. Et elles les ont remplacées par des panneaux «stop», ou «cédez le passage». Une décision qui aurait permis de faire baisser le nombre d’accidents et d’excès de vitesse.

Faudrait-il tester cette idée au Luxembourg? «Non, il n’y a aucune raison de supprimer les priorités à droite, répond Paul Hammelmann, le président de la Sécurité routière. Cette règle de circulation est ancrée dans l’esprit des résidents». Afin de faire reculer les accidents en ville, Paul Hammelmann estime qu’il est plus judicieux de «créer de l’insécurité pour avoir de la sécurité», à travers notamment la mise en place de zones partagées dans les centres-villes.

«Pas d'accidents dans la zone partagée»

Ces zones partagées, créées à Bertrange (en 2015) et à Dudelange (en 2017), reposent justement sur la règle de la priorité à droite, en plus de l’absence du moindre panneau de signalisation et de la limitation de la vitesse à 20 km/h.
Elles semblent avoir fait leurs preuves. «À ma connaissance, il n’y a pas eu d’accidents dans la zone partagée, indique Frank Colabianchi, le bourgmestre de Bertrange.

Le comportement des automobilistes a beaucoup changé, note de son côté la commune de Dudelange. Ils roulent à une vitesse modérée et font preuve d’une prudence accrue». «Je pense que ce modèle va être copié de plus en plus», estime Paul Hammelmann.


(Olivier Loyens/L'essentiel)

Ton opinion