Problème de Q – Audi attaque un constructeur chinois

Publié

Problème de QAudi attaque un constructeur chinois

Le constructeur automobile allemand a fait condamner le chinois Qoros devant un tribunal allemand, afin de lui interdire l'utilisation de la lettre Q dans le nom de ses modèles, selon «Die Welt».

La Qoros GQ3.

La Qoros GQ3.

dr

Le tribunal d'instance de Hambourg, compétent pour les questions de marques, a donné raison mi-janvier à Audi, filiale du premier constructeur européen Volkswagen, au détriment de Qoros, qui appartient au groupe chinois Chery, explique Die Welt dans son édition à paraître lundi.

Qoros devait présenter son tout premier modèle de berline début mars, lors du salon de Genève, le premier grand rendez-vous automobile européen de l'année, sous le nom GQ3. Audi produit de son côté des véhicules 4X4 haut-de-gamme dont le nom commence par cette lettre, et qui sont l'un des modèles qui se vendent le mieux. «La lettre Q est un élément protégé (légalement) de notre gamme. Si un autre constructeur utilise justement le Q pour nommer ses modèles, cela nous affecte naturellement», a déclaré un porte-parole d'Audi cité dans le journal. Die Welt souligne toutefois que cette procédure est surprenante dans la mesure où «la filiale de VW n'a vraiment rien à craindre de Qoros».

En outre, d'autres constructeurs utilisent le Q, comme Toyota, qui a un modèle baptisé iQ, sans que VW ne s'en soit jamais ému. Pour Die Welt, c'est un signe que «les Européens veulent tout faire pour freiner le renforcement de la concurrence venue de Chine». Qoros a ainsi déclaré vouloir vendre des véhicules offrant toutes les options 15% moins chères que la concurrence. «On essaye de nous torpiller comme on peut (...) Les concurrents deviennent manifestement nerveux, mais je suis sûr que notre présentation à Genève sera un grand succès», a déclaré dans Die Welt, Gert Hildebrand, responsable de la conception chez Qoros. Qoros assure avoir déposé le nom GQ3 à l'office européen de protection des marques et se montre confiant dans sa capacité à obtenir gain de cause en fin de compte.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion