Concert – Aufgang a ébloui son auditoire

Publié

ConcertAufgang a ébloui son auditoire

DUDELANGE - Le groupe du génial Luxembourgeois Francesco Tristano a brillé par son talent et son inventivité jeudi soir à Opderschmelz.

Le trio de prodiges arrivait sur scène dans une configuration assez particulière, dans laquelle les deux pianos regardaient vers la batterie, au centre du dispositif. L’ensemble était appuyé par quatre panneaux rectangulaires, où furent projetées des videos, ainsi que par de nombreux jeux de lumières.

Aufgang débutait sur le superbe “Channel 7”, le même titre qui ouvrait leur album éponyme. Les morceaux rythmés s’enchaînèrent, Aymeric Westrich donnant la mesure à la batterie ou rejoignant plus tard ses compères. Tour à tour, chacun enclenchait des séquences supplémentaires par des ordinateurs, et le canevas de notes tissé par les musiciens était si riche qu’il en emportait bien souvent les sens.

Pour le bonheur des oreilles, se mêlaient rythmes, mélodies et harmonies avec une incroyable insolence, les deux pianistes se levant régulièrement pour jouer, comme emportés par leurs notes. On reconnu le beau “Dulceria”, un morceau empreint d'une délicate nostalgie. Francesco Tristano ne cachait pas son plaisir, tandis que Rami Khalifé s'emparait des claviers pour nous gratifier d'un solo synthétique orientalisant de toute beauté.

Sur l’un des derniers titres, sublime, les deux pianistes jouèrent seuls, modifiant certaines de leurs notes jusqu'à les faire ressembler à des cristaux. Un dernier morceau en rappel conclu cette heure et demie de bonheur. Pour sa première apparition au Grand-Duché, Aufgang livra une prestation rare, grandiose et brillante à la fois.

(Cédric Botzung)

Ton opinion