Coupe de France - 16èmes – Authentique exploit de l'Île-Rousse, Paris éliminé

Publié

Coupe de France - 16èmesAuthentique exploit de l'Île-Rousse, Paris éliminé

Les joueurs du club 5e de CFA2 (5e div.) ont créé la sensation des 16es de finale, mercredi soir, en s'offrant à domicile Bordeaux, le tenant du titre. Paris a été éliminé (1-2) par Montpellier.

Falcao (Monaco) s'est blessé et pourrait être absent au Mondial-2014.

Falcao (Monaco) s'est blessé et pourrait être absent au Mondial-2014.

AFP

Montpellier a réussi l'exploit d'éliminer le Paris SG (2-1) en 16èmes de finale de la Coupe de France, mercredi au Parc des Princes. Le champion et leader de la Ligue 1 n'avait plus perdu à domicile depuis le 17 novembre 2012, toutes compétitions confondues.

Les buts montpelliérains ont été inscrits par Daniel Congre (20e) et Victor Montano (68e) alors que le PSG avait égalisé par l'intermédiaire d'Edinson Cavani (30e). Paris, qui était en course sur 4 tableaux, n'a plus que la Coupe de la Ligue, dont il disputera les demi-finales le 4 février à Nantes, pour décrocher au moins une coupe nationale cette saison, l'un des objectifs des propriétaires qatariens.

L'exploit de l'Ile-Rousse

Les Corses se souviendront très longtemps de ce 22 janvier 2014. Une date historique pour toute la Balagne et ses modestes amateurs de CFA 2 (5e div.) face à l'armada girondine. Au terme d'un match héroïque, les joueurs de l'Ile-Rousse entrent dans la légende et seront, avec le CA Bastia, les seuls représentants de l'île de Beauté lors des 8e de finale.

Les amateurs sont idéalement rentrés dans le match et parvenus à faire douter leurs adversaires. Florent Menozzi, le gardien insulaire aura été le grand artisan de cette qualification en stoppant, notamment les tentatives de Saivet (6), Rolan (22), Maurice Bellay (37 sur la barre), Sertic (43), Sané (67) ou Ben Khalfallah (76). Lors de la prolongation, les Bordelais ont fait le siège du but corse mais, les locaux, déplacés, pour la circonstance, au stade Ange-Casanova d'Ajaccio, ont su résister et contraints les pensionnaires de Ligue 1 à aller aux tirs au but.
Lors de cet exercice, Florent Menozzi, encore une fois décisif, repoussait les tentatives de Bellion et Sané et propulsait son équipe en 8e de finale.

Résultats:

Mardi
Ajaccio (L1) - Caen (L2) 0-2
Lens (L2) - Bastia (L1) 2-1 a.p.
Angers (L2) - Sochaux (L1) 1-0
Sète (CFA2) - Jura Sud (CFA) 2-0
Boulogne-sur-Mer (Nat) - Rennes (L1) 0-2
Concarneau (CFA) - Guingamp (L1) 2-3 a.p.
Croix Football (CFA2) - Lille (L1) 0-3
CA Bastia (L2) - Niort (L2) 2-2 a.p. CA Bastia qualifié aux tirs au but (5-4)
Marseille (L1) - Nice (L1) 4-5

Mercredi
Chasselay (CFA) - Monaco (L1) 0 - 3
L'Ile Rousse (CFA2) - Bordeaux (L1) 0 - 0 a.p. L'Ile Rousse qualifiée aux tirs aux buts (4-3)
Yzeure (CFA) - Lyon (L1) 1 - 3
Moulins (CFA) - Toulouse (L1) 2 - 1
Paris SG (L1) - Montpellier (L1) 1 - 2

Jeudi
18h30: Auxerre (L2) - Dijon (L2)
21h00: Cannes (CFA) - Plabennec (CFA)

(L'essentiel/AFP)

Moulins (CFA) sort Toulouse

L'AS Moulins, 3e du groupe B de CFA (4e div.) s'est qualifiée pour la première fois de son histoire pour les 8es de finale de la coupe de France après avoir battu Toulouse 2 à 1, mercredi à Moulins.

Le club auvergnat, qui disputait pour la seconde année consécutive un 16e de finale, avait été éliminé par Bordeaux, en 32e, la saison dernière (2-1). Le TFC avait pourtant plutôt bien débuté la rencontre et fait preuve de réalisme en ouvrant la marque sur un but de Eden Ben Basat d'une frappe du gauche après avoir été lancé en profondeur (31). L'AS Moulins a ensuite bien réagi pour prendre progressivement le contrôle du match notamment après la pause en se montrant supérieure dans l'entrejeu. L'attaquant Sébastien Da Silva a inscrit les deux buts de l'ASM. Il a égalisé dès le début de la seconde période en coupant au premier poteau un centre délivré par Pierre Ruffaut (1-1, 46) avant de porter le score à 2-1 en toute fin de partie en profitant d'un cafouillage devant le but toulousain (87). Dans les derniers instants de la rencontre, un but était refusé à Wissam Ben Yedder pour un hors jeu (90) alors que le gardien auvergnat Julien Chaumet était décisif sur deux parades pour conserver le résultat.

Monaco gagne mais perd Falcao

L'attaquant international colombien de Monaco, Radamel Falcao, blessé au genou gauche durant le match de coupe de France Chasselay-Monaco (0-3), mercredi à Lyon, passera des examens mercredi soir ou jeudi a-t-on appris auprès du club de la principauté. Le joueur a été touché à la 40e minute de la rencontre sur une faute de Soner Ertek pour laquelle l'attaquant monégasque aurait pu obtenir un penalty. Il a été évacué sur une civière et remplacé à la mi-temps par Emmanuel Rivière qui a marqué les deux autres buts de Monaco. Une lésion aux ligaments croisés est suspectée pour le Colombien mais non confirmée à l'heure actuelle. «Quand on joue contre une équipe de niveau inférieure, elle va jouer très dur. C'est normal, je le dis avant à mes joueurs mais il n'est pas possible que l'arbitre siffle les fautes sans jamais sortir un avertissement. Si Falcao a quelque chose de grave, c'est de la faute de l'arbitre», a estimé l'entraîneur de l'ASM, Claudio Ranieri. «Tout le monde veut jouer comme en Angleterre et laisser jouer. Ce n'est pas possible ici. L'arbitre doit voir quand il y a faute et siffler. Quand il y a jeu trop dur, il doit adresser un carton jaune et ensuite un rouge. Ce soir, je ne vois pas ça», a-t-il conclu. De son côté, Soner Ertek, le joueur impliqué dans l'action qui a provoqué la sortie de Falcao se déclarait «dépité». «Il est sur ma droite et je tacle pour protéger la cage. J'espère qu'il n'y a rien de grave. Je m'en voudrais et encore plus s'il venait à manquer la Coupe du monde. Je lui souhaite un bon rétablissement», a dit le défenseur rhodanien. Falcao a inscrit le premier but du match.

Ton opinion