Publié

En AustralieAvec le Covid, les serpents prennent leurs aises

La fin de l’hibernation entraîne un boom des interventions.

Un retraité de la région de Brisbane se faisait tranquillement une tasse de thé, mardi matin, quand son plafond s’est fracassé au-dessus de lui. Deux pythons de 2,80 m et de 2,50 m en sont tombés, heureusement sans le blesser. «Le cauchemar de tous les Australiens», résume «The Guardian». Les deux bêtes se battaient pour une femelle, également cachée dans le faux-plafond.

L’incident a rappelé que le printemps austral arrive, et avec lui la fin de l’hibernation des reptiles. Les entreprises spécialisées font déjà face à une multiplication des appels. Raymond Hoser, «snakebuster» à Melbourne, estime que le ralentissement de l’activité humaine lié au Covid-19 pourrait favoriser les colonies, mais il relativise. C’est surtout parce que «les gens restent chez eux et s’occupent de leur propriété qu’ils verront plus de serpents». Il met en garde contre la tentation de les attraper ­soi-même. À Melbourne, par exemple, la plupart des espèces sont venimeuses et mortelles, rappelle-t-il. 

(L'essentiel/arg)

Ton opinion