Douglas Kennedy – «Avec Trump, nous avons élu notre Mussolini»

Publié

Douglas Kennedy«Avec Trump, nous avons élu notre Mussolini»

LUXEMBOURG - L’auteur américain de romans à succès, Douglas Kennedy, était à Luxembourg pour le LuxFilmFest, cette semaine. Il s'est confié à «L'essentiel».

Douglas Kennedy est passé par le Luxembourg cette semaine.

Douglas Kennedy est passé par le Luxembourg cette semaine.

Editpress

L’essentiel: Qu’est-ce qu’un auteur de romans fait à un festival de cinéma?

Douglas Kennedy: C’est important pour moi de venir me connecter à mes lecteurs. Et je suis très cinéphile. Le lien entre la littérature et le cinéma est très fort.

Comment fonctionne ce lien? Certains de vos romans ont-ils été adaptés?

Je n’ai jamais cherché une adaptation fidèle. Il faut réinventer le roman comme un film. Si le film est un grand succès, on va en profiter. Si c’est une catastrophe, j’aurai toujours mon roman.

Surveillez-vous les adaptations de vos livres?

J’ai écrit des scénarios. Mais ce n’est pas la même chose. Un roman, c’est un mariage, c’est deux ans de ma vie. Un scénario, c’est une aventure.

Vous vivez à nouveau aux États-Unis après plus de 30 ans en Europe... Comment jugez-vous l’évolution de la société américaine?

C’est une catastrophe. On a un gouvernement d’extrême droite. Trump est président des États-Unis avec des conseillers comme Steve Bannon, qui est le Joseph Goebbels américain. Et Trump est notre Mussolini. C’est de notre faute. Il y a un risque de dictature.

Était-ce vraiment le bon moment pour retourner vivre aux États-Unis ?

J’ai vécu 33 ans en Europe. Mais les États-Unis, c’est mon pays. J’adore mon pays. Il faut rester optimiste. Des choses peuvent encore changer, mais ces quatre années vont être un voyage très difficile.

(Recueilli par Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion