Avertissement au Luxembourg: Batterie pour GSM, écouteurs sans fil… ces produits qui peuvent vous mettre en danger

Publié

Avertissement au Luxembourg Batterie pour GSM, écouteurs sans fil… ces produits qui peuvent vous mettre en danger

LUXEMBOURG - Ces derniers jours, sur 26 produits achetés en ligne de façon aléatoire, seuls deux étaient entièrement conformes selon une campagne de contrôles dédiée. Entre le Black Friday et les fêtes, les autorités alertent.

par
Nicolas Chauty
Tous les domaines hors alimentaire sont touchés

Tous les domaines hors alimentaire sont touchés

AFP

Chaque année au Luxembourg, un ménage dépense en moyenne 1 800 euros pour faire des achats en ligne. Un budget conséquent qui masque un paradoxe. Commander sur le web c’est chercher la bonne affaire, sauf que le risque existe de recevoir a minima un produit défaillant, au pire un produit dangereux. «Les produits non conformes étaient souvent fabriqués moins cher», relevait le ministre de l’Économie Franz Fayot, ce jeudi, au moment de relayer une mise en garde de l’Ilnas.

L’Institut luxembourgeois de la normalisation, de l’accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services indique avoir sollicité 23 interdictions de mise sur le marché de différents produits dernièrement. 23 interdictions sur… 26 produits achetés de façon aléatoire sur de célèbres sites marchands. «Six produits présentaient un risque grave», précise même l’Ilnas.

«Une scie qui peut prendre feu»

Et tous les domaines hors alimentaire sont touchés. À la pelle jeudi, l’Ilnas a exposé des jouets en plastique, des écouteurs audio ne respectant pas les normes, une batterie pour GSM, de la déco de Noël, des masques FFP2 qui n’en sont pas et même «une scie qui peut prendre feu». L’objectif de tous les contrôles est évidemment de limiter l’entrée de ces produits sur le marché luxembourgeois, d’autant plus en période de Black Friday et de fêtes de fin d’année.

«Ils mettent en danger la sécurité et la santé des personnes», appuie Franz Fayot qui demande aux consommateurs d’être vigilants. C’est peut-être une partie émergée de l’iceberg mais tout de même. «Au Luxembourg, près de 70% des internautes font des achats en ligne» et seulement «38%» le font auprès de vendeurs nationaux. Les sites marchands hébergés hors Union européenne sont donc particulièrement visés, tant pour la conformité administrative que technique des produits. En tout sur l’année 2022, 70 produits vendus en ligne ont été contrôlés par l’Ilnas.

Ton opinion

6 commentaires