Publié

CoronavirusBars et restos fermés à 22h à Metz, couvre-feu en vue?

METZ - Les cafés et restaurants devront fermer à 22h, à partir de samedi, à Metz et dans les alentours, alors qu'un confinement nocturne pourrait également être décidé.

Metz pourrait également être concernée par un couvre-feu.

Metz pourrait également être concernée par un couvre-feu.

AFP/Jean-christophe Verhaegen

La hausse du nombre de contaminations au Covid-19, en Moselle, incite les autorités à prendre de nouvelles mesures. Après l'obligation du port du masque dans les rues à Metz, Montigny-lès-Metz, ainsi que dans le centre de Thionville, la préfecture va franchir une nouvelle étape avec la fermeture obligatoire tous les soirs, à partir de 22h, des restaurants et des bars à Metz et dans les alentours, écrit La Semaine.

La décision devrait être effective à partir de samedi. Un coup dur pour les restaurateurs et cafetiers qui doivent déjà limiter à six, le nombre de personnes à table en même temps, et tenir un registre des personnes venues consommer ou dîner. Des restrictions qui pourraient être encore plus sévères si la ville se voit imposer un couvre-feu.

Bientôt un couvre-feu à Metz et Nancy?

Alors que la France réfléchit à une généralisation de ce confinement nocturne, Metz, mais également Nancy, font partie de la dizaine de villes qui pourraient compléter la liste de celles déjà concernées par la mesure. Trois indices sont pris en compte pour déterminer cela: le pourcentage de patients Covid en réanimation, le taux d'incidence et le taux d'incidence des seniors.

Si les deux plus grandes villes de Lorraine sont encore bien en dessous des seuils d'alerte sur les deux premiers critères, elles s'en approchent dangereusement sur le risque pour les seniors (taux d'incidence à 98,3 à Metz et à 95,2 à Nancy pour un seuil d'alerte fixé à 100). Or, il est bon de rappeler que les personnes de plus de 65 ans sont les plus susceptibles de contracter une forme grave du Covid-19.

Une mauvaise dynamique qui pourrait inciter l'État à décréter un couvre-feu pour les deux métropoles. Pour mémoire, la Moselle a déjà été placée en zone rouge, la semaine dernière. D'après les chiffres de l'Agence régionale de santé Grand Est, 80 personnes étaient hospitalisées pour une infection au Covid-19 en Moselle, lundi, soit quinze de plus que la journée précédente. Quinze personnes se trouvaient en soins intensifs ce jour-là.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion