Europa League – Battu par l'OM, Salzbourg se plaint de l'arbitrage

Publié

Europa LeagueBattu par l'OM, Salzbourg se plaint de l'arbitrage

Après leur défaite face à Marseille jeudi soir, les joueurs et le staff de Salzbourg n'ont pas digéré la manière dont la partie a été arbitrée.

Marseille's French midfielder Florian Thauvin (R) heads the ball and scores a goal during the UEFA Europa League first-leg semi-final football match between Olympique de Marseille and FC Salzburg at the Velodrome Stadium in Marseille, southeastern France, on April 26, 2018. / AFP PHOTO / Boris HORVAT

Marseille's French midfielder Florian Thauvin (R) heads the ball and scores a goal during the UEFA Europa League first-leg semi-final football match between Olympique de Marseille and FC Salzburg at the Velodrome Stadium in Marseille, southeastern France, on April 26, 2018. / AFP PHOTO / Boris HORVAT

AFP/Boris Horvat

La demi-finale d'Europa League entre l'OM et Salzbourg a vu les Marseillais l'emporter 2-0 tout en bénéficiant de deux décisions arbitrables en leur faveur. Au stade Vélodrome, les Français ont ouvert le score après 15 minutes grâce à Florian Thauvin, qui a repris de la tête... et de la main un centre de Dimitri Payet.

L'arbitre William Collum n'a pas sifflé ce geste. Il s'est au contraire fait des amis auprès des Autrichiens en «oubliant» un penalty après une faute de Maxime Lopez sur Stefan Lainer à la 53e. Dix minutes plus tard, Clinton N'Jie signait le 2-0 du plat du pied sur une nouvelle passe décisive de Dimitri Payet, permettant au Phocéens de faire le break.

«On ne va pas pleurer»

Après le match, Alexander Walke, le gardien de Salzbourg, n'a pas caché sa colère en zone mixte. «Que peut-on faire quand il y a une main et un penalty oubliés? Il y a tous ces arbitres, vous pouvez en mettre 8, 12, s'ils ne voient pas les fautes, ils ne les voient pas. Ce soir on a fait le minimum, et il nous reste une chance minimale de nous qualifier. Mais c'était déjà dur après le match de Rome (contre la Lazio, défaite 4-2 à l'aller) et on a réussi à remonter deux buts (4-1),» a ainsi déclaré le joueur.

Son entraîneur, Marco Rose, s'est montré plus philosophe. «On est triste, on pense qu'on aurait mérité mieux, a-t-il commenté. Mais on ne peut pas le choisir. On est déjà tourné vers le match retour. On ne va pas pleurer. C'est dur pour tout le monde. On trouvera les mots demain. Là, il faut laisser chacun tranquille. (…) Notre devise cette saison est de ne pas baisser les bras. C'est ainsi qu'on abordera le match retour».

Le Marseillais Maxime Lopez, lui, a réagi à propos de sa faute non sifflée, sans trop se mouiller.

(L'essentiel/rch)

Ton opinion