Bekhti devant la justice marocaine
Publié

Bekhti devant la justice marocaine

Le Marocain dévaliseur de la Brink’s et membre d’un réseau «terroriste» comparaissait jeudi devant le procureur de la Chambre criminelle de Rabat, chargée des questions terroristes.

La semaine dernière était démantelé le «réseau terroriste à soubassement jihadiste» dirigé par le Belgo-Marocain Abdelkader Belliraj. Et on entendait reparler d’Abdellatif Bekhti, l’un des mes membres du hold up de la Brink’s au Luxembourg en 2000.

Les 35 membres du groupe ont quitté les locaux de la police judiciaire à Casablanca, sont arrivés sous bonne escorte à Rabat où ils ont comparu devant le procureur général Hassan El Oufi. Ce dernier doit signifier à chacun des 35 membres présumés du réseau les charges retenues contre lui par le parquet avant de les transférer au juge d'instruction qui doit décider dans l'après-midi de les écrouer ou de les relaxer, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Selon cette même source, neuf chefs d'accusation pèsent sur ce réseau, dont «assassinats et tentatives d'assassinat avec des armes à feu, vols qualifiés, blanchiment d'argent, association de malfaiteurs pour mener des actes terroristes, et falsifications de documents officiels et d'identité».

Le réseau démantelé disposait d'un important arsenal, selon la police. Le chef présumé, Abdelkader Belliraj, détenteur des nationalités belge et marocaine, est soupçonné d'avoir commis six assassinats non élucidés à ce jour en Belgique de 1986 à 1989.

MC avec AFP

Ton opinion