Bilan trimestriel – Bénéfice net en hausse de 18,9% pour ArcelorMittal

Publié

Bilan trimestrielBénéfice net en hausse de 18,9% pour ArcelorMittal

Le géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal a publié jeudi un bénéfice net de 1,3 milliard de dollars au deuxième trimestre, en progression de près de 19% sur un an.

ArcelorMittal a revu en hausse ses prévisions de la demande mondiale d'acier en 2017, tablant désormais sur une croissance de 2,5% à 3% (contre une fourchette précédente de 0,5% à 1,5%).

ArcelorMittal a revu en hausse ses prévisions de la demande mondiale d'acier en 2017, tablant désormais sur une croissance de 2,5% à 3% (contre une fourchette précédente de 0,5% à 1,5%).

AFP

ArcelorMittal a publié ce jeudi un bénéfice net de 1,3 milliard de dollars au deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires du trimestre écoulé a atteint 17,2 milliards de dollars, en hausse de 17% sur un an, soutenu notamment par des prix de l'acier et du minerai de fer plus élevés. Le groupe a «nettement amélioré (sa) performance financière au premier semestre», a commenté le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, cité dans un communiqué. «Pour la période à venir, la demande reste forte sur nos principaux marchés, soutenant ainsi de solides carnets de commandes et un bon niveau des marges de l'acier», a-t-il ajouté.

Sur l'ensemble du premier semestre, le groupe affiche un bénéfice net de 2,3 milliards de dollars (contre 696 millions sur la même période de 2016). ArcelorMittal a amélioré sa performance opérationnelle, avec un excédent brut d'exploitation (Ebitda) qui a atteint 2,1 milliards de dollars au deuxième trimestre (+19,3% sur un an) et 4,3 milliards USD sur le semestre (+61%). Dans ses perspectives, le groupe souligne que les marges de l'acier se trouvent «actuellement à un bon niveau», grâce à des conditions de marchés meilleures que celles de l'an dernier. Quant à la demande, elle bénéficie également d'un «contexte positif», ajoute le groupe, qui estime en conséquence que les expéditions d'acier «vont suivre un schéma saisonnier supérieur à la normale au deuxième semestre 2017».

ArcelorMittal a revu en hausse ses prévisions de la demande mondiale d'acier en 2017, tablant désormais sur une croissance de 2,5% à 3% (contre une fourchette précédente de 0,5% à 1,5%). Le PDG a toutefois souligné que le groupe n'était «pas en mesure de tirer pleinement profit de cette hausse de la demande en raison de la persistance des niveaux élevés d'importations», ce qui «reste préoccupant», a-t-il dit. «Nous continuons de nous employer à trouver une solution commerciale, globale en réaction aux importations déloyales», a ajouté Lakshmi Mittal.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion