Attaque de l'Ukraine – Berlin et Londres mettent en garde Moscou
Publié

Attaque de l'UkraineBerlin et Londres mettent en garde Moscou

Olaf Scholz et Boris Johnson ont prévenu vendredi que la Russie devait s'attendre à des coûts «considérables» en cas d'agression militaire de l'Ukraine.

Lors d'un entretien téléphonique jeudi soir, les deux dirigeants étaient d'accord «sur le fait qu'il fallait éviter une nouvelle agression militaire de la Russie contre l'Ukraine».

Lors d'un entretien téléphonique jeudi soir, les deux dirigeants étaient d'accord «sur le fait qu'il fallait éviter une nouvelle agression militaire de la Russie contre l'Ukraine».

AFP

Lors d'un entretien téléphonique jeudi soir, les deux dirigeants étaient d'accord «sur le fait qu'il fallait éviter une nouvelle agression militaire de la Russie contre l'Ukraine (...) Il doit être clair que dans une telle situation, la Russie doit s'attendre à des coûts considérables et graves», a expliqué la chancellerie allemande dans un communiqué.

Un porte-parole de M. Johnson a lui déclaré qu'ils avaient «partagé leur profonde inquiétude face à l'action déstabilisatrice en cours de la Russie en Ukraine, et ont prévenu que toute invasion de l'Ukraine serait une grave erreur stratégique». «Le Premier ministre a souligné l'importance pour les alliés de l'Otan de travailler ensemble à une réponse coordonnée», a-t-il ajouté.

Cet entretien s'est déroulé quelques heures avant une rencontre cruciale ce vendredi à Genève entre les chefs de la diplomatie américaine et russe pour une ultime tentative de désamorcer la crise ukrainienne, Washington soupçonnant Moscou de vouloir envahir son voisin malgré des menaces de lourdes représailles.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion