Anniversaire – Bernard-Massard résiste malgré les incertitudes
Publié

AnniversaireBernard-Massard résiste malgré les incertitudes

GREVENMACHER - Les caves luxembourgeoises Bernard-Massard fêtent leur 90e année. Si l'heure est à la crise, l'enseigne dit résister aux aléas.

En face de la Moselle, à Grevenmacher, coule maintenant depuis 90 ans le mousseux Bernard-Massard. La société, avant tout familiale, devrait dégager un chiffre d'affaires en hausse, à 17 millions d'euros en 2011. «Nous sommes dans un secteur très dépendant des deux derniers mois de l'année, où nous réalisons 25% de notre chiffre», indique Hubert Clasen, administrateur délégué de Bernard-Massard, à la tête de 85 employés.

L'année dernière, par exemple, la neige a fortement grevé les ventes de la société. Et depuis 2008, la crise n'aide pas. «Avant, nous avions des cycles mais aujourd'hui, tout cela est cassé. À cause de la mauvaise ambiance économique, nous sommes souvent dans l'incertitude complète. On navigue à vue», diagnostique Hubert Clasen. «Il faut donc être très réactif», ajoute-t-il.

Les caves Bernard-Massard dépendent du marché belge, où elles réalisent 40% de leur chiffre d'affaires à l'export. À terme, Hubert Clasen veut diversifier l'exportation, notamment vers la Scandinavie, «un marché porteur». Ça n'est pas facile, car «personne n'attend vraiment les Luxembourgeois dans le vin», sourit-il. Bernard-Massard produit 3,5 millions de bouteilles par an.

Thomas Pontiroli

Ton opinion