Publié

AlimentationBeurre de karité, pas que pour la peau!

On connaît surtout le beurre de karité pour ses qualités exceptionnelles pour la peau. Mais il est aussi utilisé dans la cuisine.

L’extraction de l’huile des noix de karité est un processus lent et laborieux, sur plusieurs étapes, qui demande une expertise.

L’extraction de l’huile des noix de karité est un processus lent et laborieux, sur plusieurs étapes, qui demande une expertise.

Entourée de ses quatre enfants, Ladi Usman transvase une pâte de beurre de karité dans un pot en métal avant de le déposer dans le four de sa petite cuisine, au cœur d’un village du centre du Nigeria. Elle remue le charbon de bois avec une tige en bambou et des émanations de fumées emplissent la pièce et piquent les yeux. Ses gestes sont précis et automatiques: à 39 ans, Ladi concocte la même recette depuis plus de 20 ans pour faire vivre sa famille. La mère de famille fait partie d’une coopérative d’une cinquantaine de femmes du village de Kodo, dans l’État du Plateau.

L’extraction de l’huile des noix de karité est un processus lent et laborieux, sur plusieurs étapes, qui demande une expertise et du matériel industriel. Les femmes du collectif de Kodo ramassent les noix, défont la pulpe, les lavent et les torréfient dans des fours artisanaux pour empêcher qu’elles ne germent. Une partie sera transformée en huile puis en beurre de karité.

Consommé comme aliment

Le marché mondial devrait peser quelque 3,5 milliards de dollars d’ici 2028, selon l’organe de recherche de consommation Transparency Market. Cette progression est une opportunité économique importante pour le Nigeria, qui est déjà le premier producteur de noix de karité au monde, avec 350 000 tonnes par an.

Hydratant et apaisant, le beurre de karité est essentiellement connu pour son utilisation dans le domaine des cosmétiques et ses bénéfices pour la peau. Mais pour autant ses vertus vont bien au-delà. En effet, le beurre de karité est comestible! Il est d'ailleurs traditionnellement utilisé dans la cuisine africaine, notamment pour la réalisation de fritures à l'image des beignets de fleurs de courgette ou alors carrément dans les sauces. À noter que le beurre de karité ne se consomme que lorsqu'il est cuit. Il peut être également utilisé dans le cadre de la cuisson des aliments, comme une noisette de beurre ou en filet d'huile, à l'instar de l'huile d'olive ou de l'huile d'arachide.

Du bon gras

En Occident, le beurre de karité est utilisé par les industries agroalimentaires dans la fabrication des margarines végétales, de certains produits de confiserie et de pâtisserie. Le beurre de karité est également l'un des ingrédients entrant dans le processus de fabrication du chocolat en vertu d'ailleurs d'un article de l'Union européenne de 2003, autorisant un ajout de 5% de matière grasse végétale. Selon les spécialistes, le beurre de karité a les mêmes propriétés que le cacao et il aurait aussi l'avantage de le rendre plus ferme.

Le beurre de karité est riche en acides gras mono saturés (acide oléique) que l'on appelle communément le bon gras, bénéfique pour le système cardiovasculaire au même titre que l'huile d'olive ou de canola. Enfin, le beurre de karité contient de la vitamine E et des polyphénols, deux substances antioxydantes.

(L'essentiel)

Ton opinion