Jeu vidéo – «Black Ops II» anéantit tout sur son passage

Publié

Jeu vidéo«Black Ops II» anéantit tout sur son passage

La nouvelle version de «Call of Duty» a généré plus de 390 millions d'euros de recettes au cours des 24 heures suivant sa mise en vente.

C'est «le plus gros lancement de l’année dans le divertissement», selon son concepteur Activision Blizzard, dépassant les ventes de tickets de cinéma de «Harry Potter» et «Star Wars». Le succès de cette franchise est dû, entre autres, à un gameplay simple et terriblement efficace qui, même s’il n’a pas réellement évolué depuis près d’une décennie, permet au joueur de parer rapidement à toutes situations.

En outre, le solo réserve toujours son lot de scènes spectaculaires, scriptées évidemment, souvent bien plus folles que dans les films d’action actuels. De plus, le scénario, moins manichéen que la concurrence, fait des allers et retours entre les années 80 et 2025, ce qui rend l’aventure particulièrement prenante. À noter, tout de même, que l’intelligence artificielle des ennemis facilite bien la tâche; leur bêtise dépasse parfois l’entendement.

Pour finir, le multijoueur soigné aux petits oignons, fait le bonheur des amateurs de tuerie immédiate tout en proposant une multitude de modes nerveux, à l’image du nouveau Multi-Team, qui autorise plusieurs équipes à se taper dessus en même temps. Malgré des graphismes inégaux et un rythme haché dans le mode solo, la machine est parfaitement huilée et les fans du genre vont, comme chaque année, adorer.

(L'essentiel Online/xgo)

Ton opinion