Cyclisme – Bob Jungels «a retrouvé la passion pour le vélo»

Publié

CyclismeBob Jungels «a retrouvé la passion pour le vélo»

Bob Jungels prépare sa saison 2022 avec le sourire, en espérant que les problèmes physiques qui lui ont pourri la vie pendant deux ans sont loin derrière lui.

Bob Jungels avait été opéré d'une endofibrose, un problème de circulation du sang dans les cuisses.

Bob Jungels avait été opéré d'une endofibrose, un problème de circulation du sang dans les cuisses.

Luis Mangorrinha Photographe

«L'essentiel»: Avez-vous retrouvé tous vos moyens physiques, six mois après votre opération d’une endofibrose iliaque (problème de circulation du sang dans les cuisses)?

Bob Jungels: J'ai dû repartir à zéro, mais c'est revenu très vite. J'avais tout de suite repris avec le Tour de Luxembourg et mon corps avait bien réagi. Sur les valeurs que l'on voit à l'entraînement, je suis assez optimiste pour ce nouveau chapitre. Ça donne beaucoup de confiance pour la nouvelle saison. Pour moi et pour l'équipe, c'était important de voir que le problème était résolu. J'ai mal aux jambes, mais comme toujours, rien d'anormal.

Quel sera votre programme en 2022?

Je commencerai à l'UAE Tour (20-26 février), puis Tirreno-Adriatico (7-13 mars), Milan-San Remo (19 mars) et le Tour des Flandres (3 avril). Ensuite on verra quelles courses je ferai avant Liège-Bastogne-Liège (24 avril) et le Tour de France (1er-24 juillet).

Quel sera votre rôle dans l'équipe?

J'espère que ce sera toujours dans le rôle de l'un des leaders, mais on ne sait pas ce qui va se passer avec ma forme, donc je reste prudent. J'aurai de la liberté, surtout sur les premières courses pour voir si je retrouve mon ancien niveau. Ensuite, j'espère gagner des courses à nouveau.

Vous aviez dit avoir traversé des moments difficiles sur le plan mental, comment allez-vous maintenant?

Ça a été très dur, peut-être encore plus qu'au niveau physique. J'ai pu retrouver le plaisir de faire du vélo, en faisant du mountain bike avec des copains par exemple. J'ai retrouvé ma passion. Je n'ai jamais arrêté de croire en mes capacités, mais c'est très difficile quand tu sais que quelque chose ne va pas. Mentalement, j'avais un blocage et c’était important qu'il s'en aille. Maintenant, je suis vraiment content, on le voit aussi en dehors du vélo. Je souris de nouveau et c'est quelque chose que les gens remarquent.

Cette période est-elle derrière vous?
Oui. J'ai beaucoup appris sur moi et j'espère pouvoir l'utiliser dans le futur quand il y aura une nouvelle situation difficile, même après ma carrière. C'est pour ça que je le vois comme une deuxième chance.

(Recueilli par Tom Vergez)

Ton opinion