Publié

Président infectéBolsonaro brave la quarantaine et salue la foule

Malgré son test positif au coronavirus, Jair Bolsonaro a quitté dimanche le palais présidentiel pour parler à ses partisans. Et brandir une boîte d'hydroxychloroquine...

Le chef d’État brésilien avait annoncé le 7 juillet avoir contracté le virus. Le 15 juillet, lors d’un nouveau test, il a de nouveau été diagnostiqué positif. Jair Bolsonaro a ensuite précisé qu’il ne présentait aucun symptôme et qu’il continuait son traitement à l’hydroxychloroquine, un médicament dans lequel il a une foi inébranlable mais dont l’efficacité n’a pas été formellement prouvée.

Bolsonaro se trouve en quarantaine au sein du palais de l’Alvorada à Brasilia, d’où il exerce ses fonctions par visioconférence. Dimanche, des centaines de personnes se sont rassemblées dans la capitale pour manifester leur soutien à leur président. Celui-ci a alors bravé son confinement pour discuter avec ses partisans.

Bolsonaro est tout de même resté à environ deux mètres de son public, mais en abaissant son masque de protection pour s’exprimer. Il a ensuite longuement brandi une boîte d’hydroxychloroquine, comme le montre la vidéo ci-dessus. «Nous n’avons pas eu de chance avec cette pandémie, mais nous allons en sortir. Nous avons une excellente équipe de ministres, à commencer par celui de la Santé. Ça fonctionne», a notamment déclaré le dirigeant d’extrême droite.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion