Terme peu connu – Boom des recherches sur la «pansexualité»

Publié

Terme peu connuBoom des recherches sur la «pansexualité»

Dans un entretien à «Rolling Stone», la chanteuse américaine Janelle Monae s'est décrite comme étant «pansexuelle», ce qui a fait exploser les recherches en ligne jeudi.

Sur le dictionnaire en ligne Merriam-Webster, les recherches pour le mot «pansexuel» ont grimpé de 11 000%.

Sur le dictionnaire en ligne Merriam-Webster, les recherches pour le mot «pansexuel» ont grimpé de 11 000%.

AFP

Longtemps ambiguë à propos de sa sexualité, la musicienne et actrice, connue pour ses smokings personnalisés, s'est confiée au magazine américain à la veille de la sortie de son nouvel album. La chanteuse explique qu'elle s'était dans un premier temps considérée comme étant bisexuelle, du fait qu'elle avait des relations à la fois avec des hommes et des femmes. «Mais plus tard, j'ai lu sur la pansexualité et je me suis dit "Oh, ce sont des choses auxquelles je m'identifie aussi". Je suis ouverte à en savoir plus sur qui je suis», a-t-elle précisé au magazine.

Sur Google, les recherches «pansexuel», «définition de pansexuel» et «Janelle Monae» figuraient parmi les cinq principales jeudi aux États-Unis. Le dictionnaire en ligne Merriam-Webster indiquait pour sa part que les recherches concernant le mot «pansexuel» sur son site avaient augmenté de 11 000%. Une personne pansexuelle se caractérise par un désir sexuel ou une attirance sans considération de sexe ou genre, indique le dictionnaire.

Sexualité libérée

Janelle Monae n'est pas la première artiste à adopter ce terme. Dans une interview en 2015, la chanteuse pop Miley Cyrus avait déjà déclaré s'identifier comme pansexuelle, mettant en avant sa sexualité libérée et affichant son féminisme. Janelle Monae, 32 ans, s'est fait connaître il y a une dizaine d'années en mélangeant soul classique et jazz à des thèmes de rock psychédélique et de science-fiction. Elle a joué dans «Moonlight», oscar du meilleur film en 2017, ainsi que dans «Les figures de l'ombre» (2016), l'histoire vraie de femmes scientifiques afro-américaines de la Nasa pendant la conquête spatiale.

Vendredi, la chanteuse a sorti son premier album en cinq ans, «Dirty Computer», initialement produit par Prince, l'icône de la pop, décédé en avril 2016.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion