Crise au gouvernement – Boris Johnson se serait bien passé de cette photo...

Publié

Crise au gouvernementBoris Johnson se serait bien passé de cette photo...

Un cliché montre le Premier ministre en train de boire un verre dans les jardins de Downing Street en mai 2020, alors que les réunions hors ménage étaient limitées à deux personnes.

Ce cliché complique encore un peu plus la position du chef du gouvernement.

Ce cliché complique encore un peu plus la position du chef du gouvernement.

La fin de l’année tourne au cauchemar pour Boris Johnson, deux ans après sa victoire électorale historique sur la promesse de réaliser le Brexit. Le Premier ministre britannique voit désormais son autorité remise en question par ses troupes. Samedi, le secrétaire d’État chargé du Brexit, David Frost, a annoncé sa démission, évoquant ses inquiétudes quant à la «direction» que prend actuellement le gouvernement. Alors que l’inflation s’envole et que les contaminations au coronavirus s’emballent de manière spectaculaire, Boris Johnson a perdu jeudi dernier un bastion conservateur à l’occasion d’une élection partielle en Angleterre.

Ce revers électoral s’ajoute à une série de scandales. La révélation d’événements festifs à Downing Street à l’hiver 2020, alors que les Britanniques étaient soumis à de fortes restrictions en pleine pandémie, a fait grincer bien des dents. Pour ne rien arranger, le haut fonctionnaire qui était chargé de mener l’enquête sur ces fameuses fêtes de Noël s’est retiré vendredi, après avoir lui-même été mis en cause pour un événement de ce type. Ce nouveau rebondissement vient embarrasser encore davantage Boris Johnson, alimentant dans l’opinion publique britannique le sentiment que les cercles du pouvoir s’affranchissaient des règles qui s’imposaient à tous.

Plateau de fromages et verres de vin

Lundi, le Guardian en a rajouté une couche avec la publication d’une photo très embarrassante pour le Premier ministre. L’image, qui date de mai 2020, montre le chef du gouvernement, son épouse et une dizaine de collaborateurs attablés autour d’une planche de fromages et de verres de vin dans le jardin de Downing Street. À cette période-là, de tels rassemblements étaient strictement interdits au Royaume-Uni. Le bureau du Premier ministre ayant nié la semaine dernière qu’un événement du genre s’était tenu le 15 mai 2020, le journal britannique a dégainé la photo.

Un porte-parole de Boris Johnson a expliqué qu’il s’agissait d’une réunion de travail organisée dans l’après-midi et la soirée. Or, la présence de bouteilles de vin et l’absence de distanciation sociale semblent indiquer le contraire. À cette époque-là, les rencontres entre ménages étaient limitées à deux personnes, qui ne pouvaient se rencontrer qu’en plein air et à une distance d’au moins deux mètres. Sur les lieux de travail, les mesures n’autorisaient les réunions en présentiel qu’en cas d’«absolue nécessité».

Angela Rayner, cheffe adjointe du parti travailliste, a évoqué «une gifle au visage de la population britannique». «Le Premier ministre nous montre constamment qu’il n’a aucun respect pour les règles qu’il met en place pour le reste d’entre nous», s’est-elle insurgée.

(L'essentiel/afp/joc)

Ton opinion