Briser les préjugés à fond la caisse

Publié

Briser les préjugés à fond la caisse

Depuis l’âge de 16 ans, Paule Kiénert sillonne les parcours
des courses de côte avec sa Mini Cooper de 1966. Portrait
d’une passionnée.

La voiture de course «reste le jouet préféré des garçons» et, de nos jours encore, on trouve très peu de femmes dans les sports automobiles.
Mais, harnachée dans l’habitacle de sa Mini Cooper, Paule, commerciale pour «Femmes magazine» dans le civil, n’a que faire des regards curieux qui observent. Toute sa volonté est concentrée sur un seul but, celui de rouler le plus vite possible.

Passionnée par une époque (les années 60) et les voitures, c’est toute jeune qu’elle se dirigera vers le sport automobile dans la catégorie des véhicules historiques. «Mon père est pilote et collectionneur de voitures anciennes et il m’a transmis sa passion. À 16 ans, j’ai fait un caprice pour avoir une Mini. Depuis, je ne l’ai plus lâchée», confie ainsi la jeune pilote âgée de 26 ans.

Présente notamment sur les courses de côte de Lorentzweiler et d’Eschdorf cette saison, Paule espère à l’avenir se tourner vers la course sur circuit. Avant de s’engager dans le mythique rallye de Monte-Carlo, un rêve qui semble de plus en plus à sa portée.

dfp

Ton opinion