Déportation des Juifs – Bruxelles fait son mea culpa, 70 ans après
Publié

Déportation des JuifsBruxelles fait son mea culpa, 70 ans après

La ville de Bruxelles a officiellement reconnu dimanche, lors d'une cérémonie, sa complicité dans la déportation des juifs durant la Seconde guerre mondiale.

Le bourgmestre de Bruxelles a reconnu ce dimanche le rôle essentiel du registre mis en place par la mairie dans la déportation de Juifs lors de la Seconde guerre mondiale.

Le bourgmestre de Bruxelles a reconnu ce dimanche le rôle essentiel du registre mis en place par la mairie dans la déportation de Juifs lors de la Seconde guerre mondiale.

AFP

Lors d'une cérémonie à laquelle participaient l'ambassadeur d'Israël et la vice-Première ministre belge Joëlle Milquet, le bourgmestre de Bruxelles Freddy Thielemans a reconnu le rôle essentiel qu'a joué le registre des juifs mis en place par la ville dans les rafles qui ont conduit des milliers de personnes vers les camps de la mort. Quelque 5 640 noms y ont été recensés.

«Sans ce registre des juifs, jamais les arrestations progressives, puis la rafle de septembre 1942 n'auraient eu le même impact à Bruxelles», a reconnu M. Thielemans cité par l'agence Belga. Il a en même temps relevé le refus en 1942 du bourgmestre Jules Coelst de distribuer l'étoile juive et de faire participer la police de la ville aux rafles.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion