C'est les vacances aussi pour les trains régionaux
Publié

C'est les vacances aussi pour les trains régionaux

LUXEMBOURG - Chaque vacance scolaire, c'est la même galère. Moins de wagons, donc moins de place et beaucoup plus d'inconfort.

Un Luxembourg-Nancy, à 17 h 30. Les frontaliers y voyagent debout et entassés. (DR)

Un Luxembourg-Nancy, à 17 h 30. Les frontaliers y voyagent debout et entassés. (DR)

Des trains express régionaux (TER) avec des rames entières aux heures de pointe et non pas l’inverse. Comme chaque vacance scolaire (c'est la seconde et dernière semaine en Lorraine), les frontaliers sont soumis à rude épreuve.

Certes, des rames entières circulent, mais aux heures creuses entre 12 h 05 et 15 h 35. Aux heures de pointe, ceux qui ont choisi le train se retrouvent entassés comme des sardines, debout s'ils n'ont pas eu la chance de trouver une place assise, voyageant dans des conditions de sécurité contraires à toutes les législations en vigueur.

Dans ce cas, les contrôleurs ne contrôlent plus rien, histoire de ne pas essuyer le feu des critiques.
Les photos que nous publions ont été prises par un voyageur, lundi, dans le train de 17 h 30. C'était la même chose pour le 17 h 15. Promouvoir une véritable politique des transports en commun, c'est le souhait de tous les hommes politiques luxembourgeois et lorrains. Mais des intentions à la réalité, il y a parfois un énorme fossé. Dans ces conditions, il n'est guère étonnant que la voiture continue à rencontrer autant de succès.

Denis Berche

Ton opinion