Proactif – «C'était de mon devoir»

Publié

Proactif«C'était de mon devoir»

«J'ai simplement demandé des explications à M. Weber, l'ancien président de l'initiative pour l'emploi ProActif», a affirmé lundi le ministre socialiste du Travail, Nicolas Schmit.

Nicolas Schmit est revenu sur le dossier de l'ASBL ProActif.

Nicolas Schmit est revenu sur le dossier de l'ASBL ProActif.

Editpress

Il a évoqué des «pratiques qui consistaient à vouloir davantage d'argent de la part de l'État que ce qui était dû. Cela a été confirmé par plusieurs auditeurs».

Il était donc «de mon devoir» d'alerter les responsables de l'ASBL et de demander des comptes. En revanche, le ministre nie avoir exercé toute pression. «Je n'ai jamais laissé planer le moindre doute que les emplois des gens de ProActif seraient préservés. Dire que j'ai joué avec ces emplois, c'est honteux, ça me choque».

(L'essentiel Online)

Ton opinion